Pour montrer les bénéfices de la retraite à taux plein, le ministre des Comptes publics, invité sur France 2 dans l'émission Vous avez la parole, est revenu sur l'âge de la retraite "à taux plein". Pour illustrer ses propos, il a pris pour exemple sa mère, concierge à la Banque de France.

64 ans au lieu de 67 ans ! Voici à quel âge la mère de Gérald Darmanin devrait partir à la retraite (à taux plein), selon les dires du ministre. Sur le plateau de Vous avez la parole sur France 2, consacré à la réforme des retraites à points, l’homme politique a défendu l’une des avancées sociales majeures de la réforme à ses yeux : l’âge de la retraite "à taux plein" va diminuer. Pour argumenter, il prend l’exemple de sa mère, concierge à la Banque de France.

"Aujourd’hui, pour que ma mère ait une retraite à taux plein, pour qu’elle puisse vivre dignement, il faut qu’elle travaille jusqu’à 67 ans, expose-t-il. Avec la réforme, elle partira à taux plein à 64 ans."

Le ministre des Comptes publics en profite pour rappeler que 20% des femmes doivent aujourd’hui patienter jusqu’à 67 ans pour toucher une retraite à taux plein.

Si sa mère pourra partir à 64 ans, quel sera en revanche le montant de sa retraite dans le nouveau système, par rapport à l’ancien ?

La mère de Darmanin : une pension retraite plus tôt mais plus faible

En citant cette situation, Gérald Darmanin n’a en revanche pas précisé si le système à points avantagerait également financièrement sa mère. Tout laisse présager une baisse de sa pension. L’essentiel du montant de sa retraite sera en effet calculé d’après les critères de l’ancien système. Elle perdra ainsi le bénéfice de trois ans de cotisation."Elle n’aura plus de décote mais il lui manquera toujours trois annuités", note Frédéric Sève, de la CFDT dans les colonnes de Challenges. Conséquence, elle pourrait voir sa pension baisser d’environ 7,5% de sa pension.

Dans son rapport présenté en juillet dernier, Jean-Paul Delevoye indiquait que si le minimum de retraite, augmenté à 85% du Smic, pourrait être touché dès 64 ans dans le futur système pour les personnes n’ayant pas une carrière complète, contre 67 ans aujourd’hui, il serait "proratisé".

Autre point non négligeable : l’"âge du taux plein" à 64 ans devrait être repoussée au fur et à mesure que l’espérance de vie augmentera.

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.