Que devient Danièle Gilbert, l’ancienne animatrice télé ?© Guignebourg Denis/ABACAabacapress
Ce 20 mars, Danièle Gilbert fête ses 78 ans. Ancienne star de la télé, elle a fait ses débuts comme speakerine à l'ORTF dans les années 1960. Discrète dans les médias, l'animatrice a vécu plusieurs moments marquants dans sa carrière. Planet vous dévoile les secrets de sa vie.
Sommaire

Danièle Gilbert : une icône de la télévision française

Elle a fait ses débuts à la télévision il y a plus d’un demi-siècle ! C’est en 1964 que Danièle Gilbert, alors à peine âgée de 21 ans, débarque à l’ORTF en tant que speakerine. Trois ans plus tard, sa carrière d’animatrice était lancée avec la présentation de l’émission Sept et Deux.

Par la suite, la future "Grande Duduche", comme la surnommait Jacques Martin, a enchaîné les émissions populaires diffusées à la mi-journée. Comme Midi Magazine (1968-1971), Télé Midi 72 (1972), Midi Trente (1972-1975) et Midi Première (1975-1982).

Invitée en août 2015 sur Europe 1, Danièle Gilbert racontait qu’elle avait appris son éviction de Midi Première dans le journal : alors qu’on lui prêtait une relation amicale avec Valéry Giscard d’Estaing (qui fut maire de sa ville natale), elle a été limogée à la suite de l’élection de François Mitterrand. Niant toute amitié avec l’ancien président, elle s’explique. "Je ne faisais pas de politique, je suis d’une famille où on a aucun rapport avec les personnalités, les notables, etc".

Danièle Gilbert : son passage à vide à cause de Mitterrand

S’ensuit une traversée du désert pour Danièle Gilbert qui se retrouve sans émission. Elle fait alors quelques animations dans des centres commerciaux, enregistre quelques chansons (Je ne vous oublie pas, Boum boum, etc.) et, suite à une affaire d’escroquerie, séjournera quelques jours en prison en 1991.

Mais deux ans plus tard, les affaires reprennent et Danièle Gilbert revient à l’animation. En 2004, elle effectuera même un passage remarqué dans l’émission de télé-réalité La Ferme des célébrités sur TF1. Enfin, après quelques animations ici et là, l’animatrice a été aperçue en 2014 dans des émissions grand public, comme Vivement dimanche et Touche pas à mon poste, en tant qu’invitée. L’année suivante, elle déclarait sur Europe 1 être prête à animer une émission. "Je suis toujours prête, mais personne ne me veut !"

Danièle Gilbert : elle a posé dénudée en couverture de Lui

Autre fait marquant dans sa carrière : Danièle Gilbert a beaucoup fait parler d’elle en posant dénudée dans le magazine Lui, en 1988. Un défi audacieux dont se vante encore l’ancienne star du petit écran dans ses interviews. "J’ai été la meilleure vente du journal", s’est-elle réjouie sur Europe 1.

Si cette couverture sexy lui valu beaucoup de critiques de l’opinion publique à l’époque, Danièle Gilbert ne regrette aucunement son choix, révélant même quelques anecdotes. "J’avais quelques habits sur moi, juste des gants. J’étais très habillée", assure-t-elle en ajoutant. "Ça ne m’a rien rapporté sur le plan argent parce que je n’ai pas demandé de royalties, mais c’est marrant. J’aime les expériences, les challenges. J’aime faire ce qui n’est pas pour moi au départ", conclue celle qui a bien failli présenter Le Journal du Hard sur Canal +.

Danièle Gilbert : la terrible disparition de son compagnon

En mars 2016, Danièle Gilbert se confiait au magazine Intimité sur sa vie privée, et notamment sur celui qui a partagé sa vie depuis un quart de siècle, Patrick Scemama. "Patrick est l'homme de ma vie", avouait-elle. "Même au bout de 25 ans, il me manque quand je ne suis pas avec lui. Malgré toutes ces années communes, nous continuons de faire appartement séparé, mais dans le même immeuble. C'est peut-être là le secret aussi… ".

Atteint d’un problème neurologique, son mari est très affaibli dans sa santé et l’animatrice est restée près de lui afin de l’accompagner dans cette épreuve. Le 31 octobre 2018, Patrick Scemama mourrait à l’âge de 75 ans laissant sa veuve dans le chagrin. "C'est très dur pour moi [...]. Il me manque terriblement chaque jour. Quand je pense à lui, c'est douloureux. Partir à 75 ans, c'est très jeune... C'est l'homme de ma vie et il n'y en aura pas d'autres", confiait-elle au tabloïd Ici Paris.

Puis dans une récente interview sur Non Stop People, la comédienne (aperçue dans un épisode du Jour où tout a basculé, sur Chérie 25) lui rendait un bel hommage. "C’était quelqu’un d’exceptionnel, je l’admirais", assurait la septuagénaire. "C’était quelqu’un d’extra, très intelligent, un peu plus que la moyenne, un peu plus gentil que la moyenne, un peu plus modeste que la moyenne et surtout très vif".