Le Journal du hard est un programme culte de Canal+. Découvrez quelques indiscrétions sur l'émission consacrée à l'actualité du cinéma X.
© Canal+

Le Journal du hard : "L’idée était de parodier Le Journal du cinéma"

Le Journal du hard est l'une des émissions cultes de Canal+. Créé en 1991 par le journaliste Philippe Vandel, le programme évoque pendant 15 minutes l'actualité du cinéma pornographique de façon drôle et décalée. "Moi, je déteste le porno, mais ce qui m’amuse, c’est l’exercice de style. Ma seule condition, c’était de pouvoir récuser une image si elle me choquait, et d’écrire mes textes moi-même, avec de la distance. L’idée était de parodier Le Journal du cinéma. Je voulais savoir exactement combien de films Tabata Cash avait tourné, avec la même précision que pour Catherine Deneuve", raconte Philippe Vandel, qui a également été présentateur du programme pendant six ans, au Parisien.

Le Journal du hard n'a d'ailleurs pas d'équivalent. A ce jour, il n'existe pas d'autre émission consacrée à l'actualité du cinéma X diffusée sur les chaînes hertziennes. "Si on demandait à tous les Français, nous serions choqués du nombre qui regarde du porno. De nos jours on essaye de montrer le moins d'images chocs à la télé. Je comprends le fait de vouloir garder un côté puritain. Mais d'un autre côté le milieu du hard fonctionne tellement bien, l'émission fait de très bonnes audiences donc ça peut paraître un peu faux-cul de ne pas vouloir parler de l'industrie du porno à la télé", estime Donia Eden, l'une des ex-animatrices du programme, au magazine Première.

Diffusée tous les premiers samedis de chaque mois à minuit, Le Journal du hard précède toujours la diffusion de films coquins. Si l'émission existe depuis 1991, la diffusion mensuelle de films interdits aux moins de 18 ans remonte à 1985 sur la chaîne cryptée.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.