Vous souhaitez capitaliser vos deniers tout en pouvant piocher dans votre épargne à tout moment ? Quels sont les placements à court terme idéaux pour protéger votre investissement tout en le rémunérant ?
Epargne à court terme : quels placements choisir ?IllustrationIstock
Sommaire

Dépense imprévue, travaux, achat immobilier, complément de retraite… En fonction de vos désirs, projets et objectifs, les temporalités d’épargne sont différentes. Elles conditionnent en effet le choix du support d’investissement. Souhaitez-vous épargner sur une courte durée (moins d’un an), à moyen terme (horizon de un à quatre ans) ou à long terme (plus de quatre ans) ?

Si vous souhaitez vous constituer une trésorerie de secours, dans laquelle vous pouvez piocher à tout moment sans contraintes, il vous faudra alors opter pour des investissements à court terme, aussi appelés épargne de précaution. Cette sécurité pécuniaire est d’ailleurs primordiale pour faire face aux imprévus du quotidien (réparation d’un véhicule, remplacement d’un électroménager, rappel d’impôt, etc.). Elle doit représenter 3 à 6 mois de salaires environ, afin d’éviter tout découvert bancaire ou recours à un crédit à la consommation qui pourrait être onéreux. Vers quels placements sans risque pouvez-vous alors vous tourner dans l’attente de se lancer dans un investissement de plus grande ampleur ?

Épargne à court terme : les différents livrets d’épargne

Voici les livrets d’épargne les plus populaires et leur rémunération :

  • Le Livret A : 0,5%. Enveloppe parfaite pour conserver quelques liquidités accessibles.
  • Le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) : 0,5%
  • Le Livret d’Épargne Populaire (LEP) : 1%
  • Le Compte d’Épargne Logement (CEL) : 0,25%. Contrairement au PEL, les fonds sont disponibles à tout moment. Versement et dépôt minimum : 300 € puis 75 € minimum par versement. Depuis le 1er janvier 2018, les intérêts du CEL sont soumis à un prélèvement forfaire unique de 30%, détaille le ministère de l’Économie.
  • Le Plan d’Épargne Logement (PEL) : 1%. Attention, cet outil d'épargne est bloqué pendant 4 ans minimum, mais ouvre droit à une prime d'État lorsqu'il est utilisé pour contracter un prêt immobilier : achat d'une résidence principale ou secondaire, travaux de réhabilitation ou d'aménagement.
  • Le Livret d’Épargne Entreprise (LEE) : 0,25%

Si leur taux est faible, ils sont garantis par l’État et donc exonérés de prélèvements fiscaux.

Quelles sont les autres options ?

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.