L'énergie pèse sans cesse plus lourd dans le budget des Français. Pourtant, parfois il ne suffit que de baisser légèrement le chauffage pour payer moins cher. Mais de combien faut-il descendre le thermostat ?
Chauffage : de combien faut-il le baisser pour faire des économies ?Istock
Sommaire

Par temps de grand froid, il peut être tentant de monter le chauffage chez soi. En pratique, pourtant, c’est rarement une bonne idée. Et pour cause ! Passée une certaine température, chauffer son logis ne présente plus le moindre avantage… en plus de s’avérer très onéreux et potentiellement dangereux pour la santé. Rappelons en effet qu’un thermostat réglé trop haut contribue à assécher une bâtisse plus que nécessaire et donc - paradoxalement ! - à augmenter la sensation de froid dans la maison ou l’appartement. En outre, ce type de situation est susceptible d’engendrer différentes afflictions mineures parmi lesquelles l’irritation de la gorge, le picotement des yeux voire des maux de tête d’intensité variable, observe le conseiller en rénovation énergétique Quelle Energie (Effy) sur son site.

Chauffage : combien pourriez-vous espérer gagner en baissant légèrement le thermostat ?

C’est pourquoi il faut se montrer extrêmement vigilant et ne pas monter son chauffage plus que de raison. Ainsi, même en plein cœur de l’hiver, il n’est jamais nécessaire d’excéder les 20° Celsius en intérieur. Il s’agit de préserver sa santé, l’écosystème et de ne pas gaspiller une énergie qui, sans bouclier tarifaire, coûterait plus cher encore que ce n’est déjà le cas. Une utilisation pertinente de votre système de chauffage - ce qui revient bien souvent à baisser quelque peu la température affichée par le thermostat - permet en effet de récupérer jusqu’à 7% des sommes normalement investies. Explications.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.