Les résultats de l'enquête publiée ce mardi 10 décembre par Cofidis et l'ObSoCo (l'Observatoire société et consommation) sont étonnants. Si quasi un Français sur cinq a déclaré détenir au moins un crédit à la consommation en 2018, ce produit attire de plus en plus les seniors. Mais avant d'y souscrire, avez-vous prêtez attention aux offres de crédit revolving incluses d'office dans les cartes de fidélité des magasins ?
Crédit à la consommation : gare aux pièges des cartes de fidélitéIllustrationIstock

Près de 10 millions de Français (18,9%) déclarent détenir au moins un crédit à la consommation en 2018. C’est ce que révèle une étude publiée ce mardi 10 décembre par Cofidis et l'ObSoCo (l'Observatoire société et consommation). Ce taux se rapproche de celui de 2010, après quatre années de baisse et deux de stagnation.

Principaux projets financés ?

  • l’achat d’une voiture : 9,4% des crédits
  • les imprévus de la vie : 5,4%
  • les travaux : 4,3%
  • l’achat de biens d’équipement : 2,1%

Prêt à la consommation : qui sont ceux qui y recourent le plus ?

D’après l’enquête, les habitants des zones rurales (21,3%) ont plus souvent recours à l'emprunt à la consommation que ceux résidant dans une grande ville de plus de 100 000 habitants (19,1%). La région Hauts-de-France en est par ailleurs la plus friande (22%). Professions les plus représentées ? Artisans, commerçants et chefs d’entreprise (19,1%).

Sur le plan générationnel, ces crédits, très simples à obtenir, attirent particulièrement les jeunes de 25 à 34 ans (24,1%) et les seniors de 65 à 74 ans (20,4%). Ces derniers l’utilisent davantage pour financer les imprévus (5,4%) ou bien pour réaliser des travaux au sein de leur résidence (principale ou secondaire) dans le cadre de l’aménagement de leur vie de retraité.

"Bien que cette tendance puisse traduire une difficulté à épargner, elle reflète aussi une meilleure confiance en l’avenir liée à l’amélioration de la conjoncture économique : bénéficiant d’une bonne capacité de remboursement, les Français préfèrent souscrire un crédit plutôt que de puiser dans leur épargne personnelle", précise le rapport.

Réelle ou fausse bonne idée ?

A la proche de la retraite ? Faites le point de votre situation avec nos formateurs

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.