La préparation de la retraite peut-être un vrai défi lorsqu'il manque des papiers. Voici ce qu'il faut faire si votre caisse de retraite vous réclame certains documents que vous ne possédez pas pour compléter votre dossier.
Sommaire

La préparation de la retraite peut, pour certains, se transformer en véritable calvaire administratif. Surtout si des erreurs ou oublis se sont glissés dans votre relevé individuel de carrière (RIS) et que la caisse de retraite vous demande de fournir les justificatifs nécessaires pour mettre à jour votre dossier. Car, il arrive souvent que ces documents n’aient pas été précieusement gardés. En effet, il n'est pas chose aisée de conserver des documents tout au long de sa vie à travers des aléas comme les déménagements.

En cas de perte, les conséquences sur votre future pension pourraient alors être lourdes. En effet, ces papiers peuvent être capitaux car ils pourraient permettre d'obtenir la correction d'éventuelles erreurs constatées sur votre relevé de carrière. Ils sont donc utiles pour prouver l'existence d'un droit ou demander le respect d'une obligation. L’enjeu est donc de taille car c’est le montant de la future retraite qui est ici en jeu.

Retraite : les documents qui doivent être conservés

Pour rappel, voici les principaux éléments liés à la carrière ou à la maladie que vous devez conserver :

  • Contrats et certificats de travail
  • Bulletins de salaire
  • Attestations Pôle Emploi
  • Justificatifs de versement d’allocation chômage
  • Relevé d’indemnités journalières de maladie et de maternité
  • Justificatifs d’une perception de pension d’invalidité

Votre dossier complet doit être déposé au plus tard quatre mois avant d’arrêter de travailler. Si certaines attestations sont manquantes, il est toujours possible de les redemander mais seulement pendant une courte période.

Document retraite égaré : quel est le délai pour récupérer certaines attestations ?

Pour les allocataires qui dépendaient des Assedic jusqu’en 2009, récupérer des attestations perdues peut s’avérer compliqué. En effet, dans les colonnes d’Actu.fr, la direction de la communication de Pôle emploi a révélé : « conformément aux règles de l’Unedic, les Assedic conservaient les justificatifs papiers pendant 6 ans. Ils étaient ensuite détruits. »

Aujourd’hui, la politique de Pôle emploi est différente de celle de son prédécesseur. Ainsi, l’établissement conserve les documents des demandeurs d’emplois aussi longtemps que l’autorise l’alinéa 1 de l’article R. 5312-44 du Code du travail qui stipule que « les données à caractère personnel et les informations enregistrées dans le système d’information sont conservées pendant une durée maximum de vingt années à compter de la cessation d’inscription sur la liste des demandeurs d’emploi ».

Il est donc possible de se retrouver avec des documents manquants impossibles à récupérer, ce qui peut entraîner le blocage de la validation de votre demande. Que faire dans ce cas ?

Document retraite égaré : tournez-vous vers votre ancien employeur ou organisme concerné

Si vous avez égaré un ou plusieurs bulletins de salaire, vous pouvez vous tourner vers votre ancien employeur, à condition qu’il soit toujours en activité. Il vous délivrera alors un duplicata. Dans le cas d’une perte d’attestation, vous pouvez contacter l’organisme concerné afin de demander un nouveau justificatif si celui-ci est encore disponible. 

À défaut d’attestations annuelles, vous pouvez, comme le conseille Didier Pensec, Responsable de l’Unité Relations clients pour l’Agirc-Arrco dans les colonnes de Pleine Vie, fournir "l a notification de l’ouverture des droits délivrée par l’Assedic accompagnée des avis de paiement mensuels".

Comment se préparer pour bien vivre sa retraite ? Echangez gratuitement avec notre formatrice !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.