Indispensable en cas de sinistre lié à des conditions météorologiques, c'est ce document qui garantira votre indemnisation. Si vous ne pouvez le produire à votre assurance, vous ne serez pas remboursé. Voici comment décrocher ce saint Graal après une catastrophe.
Tempête Amélie : comment obtenir le certificat d’intempérie ?IllustrationIstock

Ils sont des dizaines de milliers à ne plus avoir d’électricité. La tempête Amélie, qui frappait durement le sud de la France lors du week-end de la Toussaint, était accompagnée de rafales de vent à plus de 160 km/h. Elle a charrié avec elle de fortes pluies qui ont provoqué de graves inondations dans le Sud-Est du pays, rapporte France Info. Dimanche 3 novembre 2019, la Charente-Maritime était encore en vigilance orange. À la mi-journée, près de 140 000 ménages étaient encore privés d’électricité, de l'aveu d’Enedis lui-même. En soirée, le nombre était tombé à 55 000.

Dans un cas pareil, que faire ? Les assurances couvrent de pareils dégâts, rappelle La Chaîne Météo. Cependant, n’importe quel assureur demandera un document avant d’avancer les sommes réclamées : un certificat d’intempéries. Ce dernier fait office de preuve. Il reprend les résultats de l’évaluation d’un “paramètre météorologique”, à l'échelle d’une ville de France métropolitaine et pour une “date passée”, précise l’organisme.

Dans le détail, le certificat d’intempérie est rédigé par des experts météorologues de Météo-France. C’est pour cela qu’il est reconnu par les compagnies d’assurances. 

“Comme nous savons bien qu’il n’est pas toujours facile de se souvenir de la date et de l’heure précise où se sont produites les intempéries, le certificat d’intempéries établi par Météo-France couvre une période de 2 jours consécutifs”, précise d’ailleurs l’organisme météorologique.

Certificat d’intempérie : ce qu’il faut faire pour l’obtenir

Attention, toutefois ! Le certificat d’intempéries n’est pas gratuit. Il coûte 62,50 euros hors taxe. Fort heureusement, si le sinistre est constaté, il est généralement à la charge des assureurs qui remboursent après coup.

Pour obtenir un certificat d’intempérie, il faut donc le quémander: ce dernier n’est élaboré qu’à la demande. Par ailleurs, une fois la commande passée, il faut prendre en compte le délai nécessaire au paiement dans vos estimations (notamment, pour celles et ceux qui règlent par chèques). Dans la majorité des cas, détaille l’organisme météo, il arrive sous 5 jours ouvrés.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.