Le chef de l'Etat abandonne l'idée de réformer le grand-âge ou l'autonomie. Mais cela ne veut pas dire que l'exécutif laisse le chantier en plan ! Au moins trois mesures pourraient venir chambouler le quotidien des personnes âgées dépendantes en 2022. En voici la liste.
Personnes âgées à domicile : ce qui va changer pour elles en 2022Istock
Sommaire

"Cela va pénaliser les citoyens âgés en perte d’autonomie", déplore d’ores et déjà Marie-Sophie Desaulle, présidente de la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés solidaires (FEHAP). Contactée par Capital, elle explique sa déception en apprenant que le chef de l’Etat avait décidé d’abandonner la réforme du grand-âge et de la dépendance pourtant annoncée plusieurs fois au cours du quinquennat. Des regrets que partagent d’ailleurs les autres acteurs du secteur… Pour autant, cela ne signifie pas que le chantier est tout à fait mis de côté ! S’il n’y aura pas de loi dédiée à cette thématique essentielle, elle devrait pourtant s’inviter dans celle de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2022, encore au stade de projet pour l’heure.

Les mesures exactes que le ministère de la Santé pourrait tenter de faire passer à travers le PLFSS 2022 ne sont pas encore connues à ce jour. Cependant, explique un "connaisseur du dossier" dans les colonnes du mensuel spécialisé en économie, Bercy discute désormais d’arbitrages budgétaires avec les équipes d’Olivier Véran. Pas de quoi inquiéter Brigitte Bourguignon, la ministre déléguée à l’Autonomie, qui s’exprimait à ce sujet les 7 et 8 septembre 2021, à l’occasion d’une assise nationales des Ehpad.

Réforme de l’autonomie : à quoi faut-il s’attendre pour 2022 ?

Ceci étant, plusieurs mesures ont déjà été évoquées par le passé… et pourraient revenir sur le devant de la scène. Il ne serait pas très complexe, par exemple, de consacrer davantage de budget à la revalorisation des aides à domicile. L’article 47 de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2021 prévoyait d’ailleurs le versement de 200 millions d’euros d’aides pour le secteur à compter de 2022. L’année précédente, elle était de 150 millions, indique Capital. Un début… mais il faudrait penser à davantage, assurent les acteurs du secteur.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.