Parent invalide, enfant handicapé… Si vous vous occupez d'un proche dépendant, vous avez certainement dû mettre votre vie professionnelle entre parenthèses. Afin de tenir compte de cette situation, le système de retraite prévoit des compensations. Le point.
Aidant familial : quelles conséquences pour la retraite ?IllustrationIstock

La prise en charge d’une personne dépendante n’est pas sans conséquences sur vos droits à la retraite. L’aménagement de l’emploi du temps ou l’arrêt total de votre activité joue en effet sur l’âge de départ et le calcul de votre future pension. Nombreux sont ceux qui semblent l’ignorer, mais il existe des dispositifs permettant de compenser cette situation : trimestres de majoration, départ à taux plein à 65 ans, assurance vieillesse gratuite pour les parents au foyer… Pour en profiter, il convient cependant de remplir différentes conditions que voici.

Aidant familial : qui peut bénéficier de l’AVPF ?

Toutes les personnes s’occupant d'un enfant ou d'un parent handicapé qui ont arrêté de travailler ou qui sont passés à temps partiel peuvent être affiliées gratuitement à l'assurance vieillesse. Ce système se nomme "l'Assurance vieillesse des parents au foyer" (AVPF). Comme l’indique le site spécialisé La retraite en clair, il est réservé à toute personne aidante, soit à :

  • un ascendant : parent, grand-parent, etc.
  • un descendant : enfant, petit-enfant, etc.
  • un collatéral : frère, sœur, neveu, nièce, oncle, tante ou cousin
  • le conjoint, le concubin, le partenaire de Pacs, ou une personne ayant l'un des liens de parenté ci-dessus avec le conjoint, concubin ou partenaire de Pacs.

À noter que la personne dont vous avez la charge doit être atteinte d'une incapacité permanente de 80%. Pour jouir de l’APVF, vous ne devez pas percevoir plus de 63% du Plafond de la Sécurité sociale, qui est de 2 159,64 € par mois en 2021.

Pour ceux ayant pris un congé de proche aidant, les conditions sont un peu différentes : la personne aidée peut être placée dans un établissement et peut être une personne avec qui vous entretenez "des liens étroits et stables". Il n’y a donc pas forcément de liens familiaux.

L’ensemble des trimestres passés dans la situation d’aide ouvrant droit à l’APVF sont validés pour la retraite et les années concernées peuvent être prises en compte dans le calcul du salaire annuel moyen (SAM), rapporte Pleine Vie (Hors-série n°60). Le montant de référence sera similaire à un Smic.

Vous n’entrez pas dans les critères précités ? Pas d’inquiétude, vous pouvez toujours cotiser à l'assurance volontaire vieillesse.

Quid de l’obtention des trimestres de majoration ?

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Vidéo : Retraite : comment estimer le montant de votre pension ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.