Sommaire

La remarquable fortune d’Elisabeth Borne : une ministre adepte de l’épargne ?

Sans s’arrêter au seul patrimoine immobilier d’Elisabeth Borne, sa fortune dépasse cependant le million d’euros. La ministre peut en effet compter sur un capital total estimé à 1 223 984 euros, hors dette. Sur ses trois PEA (Plan d’épargne actions), souscrits auprès de la Société Générale, celle qui succède à François de Rugy détient 16 309 euros. Séparément, leurs valeurs vénales oscillaient entre 100 euros, 15 278 euros et 931 euros, en mai 2017.

Par ailleurs, Elisabeth Borne est également titulaire d’un compte d’assurance-vie, lui aussi souscrit auprès de la Société Générale en décembre 2009, dont la valeur de rachat s’établissait à 42 914 euros lors de sa déclaration.

Elle fait également mention de plusieurs comptes et autres produits d’épargnes, tous enregistrés à la même banque. Au moment de l’inspection menée par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, en 2017, son compte courant était crédité de 61 425 euros. Sur son livret A, quelques 23 093 euros travaillaient, tandis que le solde de son LDD était estimé à 11 174 euros. Sur son PEL, la ministre avait placé 72 051 euros. Rien à voir, donc, avec son compte d’épargne, à l’époque crédité de quelques 238 euros…

Figurent également sur la déclaration deux autres sommes : 10 780 euros, qui correspondent à la valeur vénale de sa Citroën, achetée en 2015, et le montant de l’emprunt que la ministre doit encore rembourser. Souscrit novembre 2015 pour une durée de 9 ans, le prêt immobilier représente 210 000 euros. En 2017, il restait 189 281 euros à rendre à la Société Générale…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.