Catherine Vautrin, Audrey Azoulay, Marisol Touraine, Elisabeth Borne... Alors que Jean Castex s'apprête à quitter Matignon, de nombreux noms circulent concernant son remplaçant (qui devrait être une remplaçante) et les Français se demandent qui sera la prochaine Première Ministre. Planet fait le point.
Vautrin, Azoulay, Touraine... Le point sur les candidates en lice pour le poste de Première ministre IllustrationIstock
Sommaire

Catherine Vautrin, Audrey Azoulay, Catherine Borne…A quelques heures de la fin du suspense, l’identité de la prochaine Première ministre demeure un mystère. Depuis la réélection d’Emmanuel Macron, de nombreux noms circulent dans la presse mais, à l’heure actuelle, celui de la personne qui succèdera à Jean Castex est toujours inconnu.

Ce lundi 16 mai, l’actuel chef du gouvernement devrait annoncer sa démission et quitter Matignon, laissant son bureau libre pour son successeur.

Si l’annonce officielle du président est toujours attendue avec impatience par les citoyens français, quelques indices ont été laissés au compte-goutte depuis le 24 avril 2022. Clément Beaune, secrétaire d’État aux affaires Européennes, avait notamment annoncé "Emmanuel Macron a le souhait, bien sûr, d'une nomination féminine à Matignon".

De même, le chef de l’État a également laissé entendre qu’il souhaiterait une Première ministre plutôt orientée à gauche et qu’elle serait chargée de la "planification écologique".

Depuis quelques semaines, les rumeurs vont bon train. Certains noms circulent plus que d'autres et il est fort probable que celui de la prochaine résidente de l’Hôtel Matignon figure parmi eux.

Catherine Vautrin : une personnalité qui divise

C’est l’un des noms qui circulent le plus ces derniers jours . A 61 ans, cette figure de la droite s’est ralliée à Emmanuel Macron en février et pourrait être une candidate très sérieuse pour le poste.

Ancienne ministre de Jacques Chirac sous le gouvernement Dominique de Villepin , proche de Nicolas Sarkozy et actuelle présidente de la communauté urbaine du Grand Reims, Catherine Vautrin possède une solide expérience en politique.

"Elle a beaucoup d'expérience et travaille à fond ses dossiers, elle a des convictions à la fois modérées et très solides, elle aime les gens et a un fond profondément humaniste : trois traits de caractère qu'on ne retrouve pas si souvent en politique", plaide un élu local proche d’elle auprès de nos confrères de l’AFP, rapporte 20 Minutes.

Cependant, sa possible nomination est loin de faire l’unanimité au sein de la majorité. En effet, une partie des élus de Renaissance, nouveau nom du parti d’Emmanuel Macron, lui reproche ses positions concernant le mariage pour tous. Selon BFMTV, Catherine Vautrin avait en effet voté contre le projet de loi le légalisant en 2013.

De plus, son manque d’engagement au niveau écologique soulève aussi les questionnements de certains membres du parti majoritaire étant donné que la Première ministre devrait être en charge de la "planification écologique". Une exigence à laquelle Audrey Azoulay semble en revanche répondre.

Audrey Azoulay : une candidate qui semble cocher toutes les cases

Le 11 mai 2022, le Canard Enchaîné laissait entendre qu’Audrey Azoulay pourrait bien être la nouvelle Première ministre d’Emmanuel Macron. A 49 ans, elle semble cocher toutes les cases requises et est donc une candidate sérieuse pour le poste.

Ancienne ministre de la culture sous les gouvernements socialistes de Bernard Cazeneuve et Manuel Valls, Audrey Azoulay possède déjà une expérience en politique et est plutôt marquée à gauche, un point important pour le président de la République.

L’ancienne énarque exerce actuellement son deuxième mandat en tant que d irectrice générale de l’Unesco, et son travail à ce poste est particulièrement salué. Être en charge de la planification écologique à la tête du gouvernement serait un rôle qui pourrait lui convenir. Son mandat à l’Unesco a en effet été marqué par son engagement pour la planète.

Marisol Touraine : une personnalité pressentie pour siéger à Matignon

En février 2022, Marisol Touraine avait affiché son soutien à Emmanuel Macron, le jugeant comme "le seul qui a la solidité de faire face aux défis et porter une vision positive de l'avenir", dans une interview accordée au Parisien.

Depuis la réélection de ce dernier, son nom circule de plus en plus au sujet d’une possible nomination. Le 7 mai dernier, c’est sa présence lors de la cérémonie d’investiture du président réélu qui a ravivé les rumeurs et ramené la femme de 63 ans sur le devant de la scène.

Elle est une ancienne ministre de François Hollande et possède une solide expérience dans le milieu politique ainsi qu'une certaine fibre sociale, qui semble recherchée par Emmanuel Macron.

Depuis 2019, elle est présidente d'Unitaid, une organisation internationale hébergée par l'Organisation mondiale de la Santé à Genève, qui a pour objectif de réduire le prix des médicaments pour des malades du Sida ou de la tuberculose, rapporte Midi-Libre.

Elisabeth Borne : la ministre qui pourrait bien monter en grade

Actuelle ministre du Travail, Elisabeth Borne est évoquée comme candidate à Matignon depuis la victoire d’Emmanuel Macron fin avril. Elle semble en effet cocher toutes les cases recherchées par le président de la République et fait partie de son entourage proche.

Au sein des gouvernements Philippe et Castex, elle a été successivement ministre des Transports, puis de l'Écologie et du Travail, trois domaines centraux dans le projet du président de la République, qui en font donc une candidate non négligeable.

Plutôt ancrée à gauche, elle a longtemps été proche du Parti Socialiste. En septembre 2020, Elisabeth Borne rejoint le parti de centre gauche Territoires de progrès, fondé par les ministres Jean-Yves Le Drian et Olivier Dussopt, rapporte La Dépêche.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.