Ecouter l'article :

La présentatrice du JT de TF1 a détaillé le déroulement en interne de l'incident technique qui l'a empêché de présenter son journal à l'heure prévue le 18 février dernier. Une panne qui "ne peut plus se reproduire" désormais selon la journaliste.
"Plusieurs ordinateurs passent en écran noir" : Marie-Sophie Lacarrau raconte les coulisses de la panne du 13h de TF1AFP

Après la panne informatique inédite qui a poussé TF1 à ne pas diffuser son journal à 13h, sa présentatrice Marie-Sophie Lacarrau a confié à La Dépêche le déroulé de cette journée tristement historique. En coulisses, la journée commence comme d'habitude dans la rédaction ce jeudi 18 février. "La journée commence comme n’importe quelle autre journée. Je commence à écrire le journal, les équipes sont sur le terrain…", explique la journaliste. Marie-Sophie Lacarrau explique que "la première alerte intervient aux alentours de 12h40". En effet, "deux minutes avant, mon assistante me dit que c’est bizarre, que son ordinateur ne réagit plus de la même manière, et qu’il y a peut-être un souci", raconte la journaliste.

Rien ne s'arranque quand "quelque minutes après, plusieurs ordinateurs passent en écran noir". "Ça ne sent visiblement pas bon. Là c’est la mobilisation générale. Malheureusement il n’y a rien à faire, nous subissons une panne", confie Marie-Sophie Lacarrau à La Dépêche. C'est a panique générale à TF1 alors que la chaîne est incapable de diffuser son journal de 13 heures pour la première fois de son histoire. "À 12h52, on décide qu’il faut au moins que j’aille en plateau pour expliquer aux téléspectateurs ce qui est en train de se passer", raconte la présentatrice du 13 heures. "Bonjour et bienvenue dans ce 13 heures mais nous n’allons pas passer beaucoup de temps ensemble aujourd’hui, c’est totalement inédit. Nous n’allons pas pouvoir vous proposer votre journal de 13 heures", annonçait dès la prise d’antenne Marie-Sophie Lacarrau, ce jeudi 18 février à 12h59.

"On décide alors de relancer la machine"

C'est ensuite l'émission Reportages qui est diffuse en lieu et place du JT. La rédaction réfléchit et prend finalement la décision que "le journal de 13 heures doit être maintenu". "On décide alors de relancer la machine, et on parvient à récupérer une partie de nos reportages. On bâtit un journal d’une dizaine de minutes, et à 13h35 on décide de reprendre l’antenne pour à peine 15 minutes", confie la journaliste. "Chers téléspectateurs, Votre JT est de retour. Nous avons rencontré un problème technique qui nous a empêché de diffuser le journal de 13H jusqu’à maintenant. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée", écrit TF1 sur Twitter à 13h41.

La successeuse de Jean-Pierre Pernaut assure qu'un tel incident technique ne pourra désormais plus se reproduire. "Aujourd’hui, je pense qu’un tel événement ne peut plus se reproduire. Ils sont probablement toute une équipe à étudier et à décortiquer ce qu’il s’est passé pour que ça ne se reproduise plus", assure Marie-Sophie Lacarrau. Quant aux plaisanteries des internautes, qui assuraient que Jean-Pierre Pernaut avait piraté son JT, elle en rit. "Pour la petite blague, je déjeunais avec Jean-Pierre Pernaut juste après ce journal-là, et c’est lui le premier qui s’est amusé de ces gens sur les réseaux sociaux qui l’accusaient d’avoir piqué les clés ou les codes d’accès (rires). Je lui ai tout de même fait remarquer qu’en 33 ans, il n’avait jamais vécu cela", conclut-elle fair-play.

Gonfler votre vélo, voiture, moto, ballon en quelques minutes !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.