En pleine période de confinement, déjà difficile, une maison de retraite particulièrement sinistre attire l'attention au Canada. Depuis quelques semaines, 31 personnes ont trouvé la mort dont au moins cinq du coronavirus Covid-19.
Une maison de retraite de l'horreur découverte en plein confinementDans cette maison de retraite, les patients sont délaissés Istock
Sommaire

Il pourrait s'agir d'un scénario de film d'horreur. Des patients qui désertent, des pensionnaires qui ne sont ni nourris, ni changés, un gérant anciennement délinquant, et pour finir 31 morts en quelques semaines, liste Le Parisien. Pire ! Ce sombre tableau ne concerne qu'une seule et même maison de retraite : la résidence Herron à Dorval, au Canada. Cet établissement privé subit une hécatombe en partie causée par la pandémie de coronavirus Covid-19. Comme dans de nombreux pays européens, les résidences pour personnes âgées canadiennes concentrent la moitié des décès liés au virus.

Pourtant, cet exemple-là est vraiment extrême. Le Premier ministre du Québec, François Legault, a qualifié la situation d'"épouvantable", mais également pointé du doigt une négligence certaine de la part de l'établissement. A la suite d'informations compromettantes, dévoilées par le Montreal Gazette, plusieurs enquêtes, dont l'une est menée par la police criminelle, ont été ouvertes.

[node:covid-19-france]

Une maison de retraite complètement délaissée

Le journal rapporte d'abord qu'une grande partie du personnel médical d'origine avait déserté par peur de contracter la maladie, mais aussi qu'une équipe de responsables des autorités sanitaires avait été convoquée pour remplacer les soignants partis . Arrivés sur place, ces derniers avaient découvert une atmosphère macabre : des couches qui débordent, des malades gisant au sol après une chute, ainsi que deux personnes décédés dans leur lit.

En découvrant ces conditions déplorables, une procédure de demande d'action collective a été déposée par 130 résidents à l'encontre du centre Herron. Plus de cinq millions de dollars canadiens (3,4 millions d'euros) ont été réclamés pour "traitement inhumain et dégradant". Les experts ne sont cependant pas étonnés de cette situation.

Un budget faible dans le secteur sanitaire

En effet, le budget sanitaire alloué aux soins de longue durée représente le "parent pauvre" du système canadien, informe L'Express. Contrairement à la France ou à l'Allemagne, il n'existe pas de financement spécifique. "On a négligé le secteur des personnes âgées depuis très longtemps", avoue Réjean Hébert, ancien ministre de la Santé au Québec.

Il évoque également des "difficultés de main-d'œuvre", principalement dûe à "des emplois qui sont mal payés". Face au tollé provoqué par cette affaire, le Premier ministre du Québec, Justin Trudeau, a décidé d'agir.

Le Premier ministre prend des mesures

Il a ainsi appelé les médecins "à venir faire le travail des infirmières dans les Centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), équivalent aux Ehpad en France. Selon ses dires, 2000 travailleurs de la santé manquent à l'appel, indique Le Parisien.

Justin Trudeau a également annoncé, ce vendredi 17 avril 2020, que 125 membres des forces armées seraient envoyés pour aider le personnel des CHSLD de la province. Ainsi, ce vendredi-ci, le Québec comptabilisait 688 décès dus au coronavirus Covid-19, soit la moitié du bilan national qui est de 1354 morts en lien avec la pandémie.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.