Selon Olivier Véran, Ministre de la Santé, la prise d'anti-inflammatoires pourrait être un facteur d'aggravation de l'infection à coronavirus. L'aspirine en fait-elle partie ? Attention à l'automédication en pleine épidémie de coronavirus.
Coronavirus Covid-19 : l'aspirine est-elle déconseillée ?

La prise d'anti-inflammatoires non-stéroïdiens (ibuprofène, cortisone, ...) ou stéroïdiens (corticoïdes, dérivés de la cortisone) pourrait être un facteur d'aggravation de l’infection. En cas de fièvre, prenez du paracétamol". Olivier Véran, Ministre de la Santé, est unanime : la prise d’anti-inflammatoires pourrait être un facteur d'aggravation de l'infection à coronavirus.

Ces nouvelles mises en garde suscitent de nombreuses interrogations chez les patients. Notamment en ce qui concerne l'aspirine. Souvent utilisée en automédication, cette dernière est réputée pour soulager les douleurs et faire baisser la fièvre. Doit-elle faire l'objet de prudence ? Est-elle considérée comme un anti-inflammatoire et doit-on s'en méfier en cas de coronavirus ? 

VRAI : L’aspirine fait partie des anti-inflammatoires non stéroïdiens. La prise de ce médicament est donc déconseillée en cas de symptômes de coronavirus (fièvre, douleurs, courbature, maux de gorge...).

En cas de coronavirus, l'automédication peut vous mettre en danger. Les anti-inflammatoires comme l'aspirine pourraient réellement aggraver l'infection.

Lire la suite de l'article sur Medisite : Coronavirus : attention à votre aspirine !

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.