Je m'appelle Arlette Najsztat, j'ai 77 ans, et je vis à Paris. Mon rêve de devenir comédienne s'est réalisé il y a seulement 7 ans. Une véritable renaissance !
Arlette Najsztat, alias Miss Purple, comédienne de 77 ans

Je suis devenue comédienne à 70 ans : un quotidien originellement bien éloigné de mes aspirations artistique

Depuis ma plus tendre enfance, je rêvais secrètement de devenir comédienne. Je souhaitais inconsciemment m’échapper d’un milieu familial difficile, où l’amour parental était quasi inexistant. Adolescente, je m’imaginais alors des tas de scénarios, en prenant le rôle de mes idoles de l’époque comme Brigitte Bardot. Bref, je me faisais un cinéma à moi toute seule, dans l’espoir certainement de recevoir l’affection de mon public et de mes fans imaginaires. Jamais je n’aurai pensé que les plateaux de tournage deviendraient un jour ma réalité. Et pourtant, ma deuxième vie a commencé à 70 ans !

A lire aussi : TÉMOIGNAGE – "Je n’étais pas jaloux en l’entendant feuler" : je suis libertin et j'assume

Très jeune, j’ai dû entrer dans la vie active. Dès l’obtention de mon certificat d’études, à 14 ans, j’ai commencé à travailler : vendeuse, secrétaire, sténodactylographe… et je n’ai jamais vraiment arrêté. A 22 ans, je rencontre mon futur mari, Charles, le grand amour de ma vie, avec qui j’ai vécu une véritable idylle pendant 44 ans. Aimant et très protecteur, nous avons toujours tout fait ensemble. Nous étions commerçants et je n’ai jamais osé lui dire que je rêvais de 7ème art. Avant de mourir, mon mari, qui s’inquiétait toujours pour moi, m’a demandé ce que j’allais bien pouvoir faire lorsqu’il ne serait plus là. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.