Le fondateur d'Amazon est connu pour ses habitudes un brin farfelues. Et pourtant, il compte désormais parmi les hommes les plus riches du monde.
Règle des deux pizzas, chaise vide… Les curieux mais efficaces principes de Jeff BezosAFP

Jeff Bezos n’a pas peur de le dire : le moment le plus important de la journée, celui qui lui permet de maximiser sa productivité, c’est l’instant qu’il s’accorde à ne rien faire. Cela ne signifie pas, en pratique, qu’il ne fait rien. En vérité, indique Business Insider, cela correspond davantage au fait de n’avoir rien de prévu à l’agenda.

"J’aime tourner en rond le matin. Je me lève tôt. Je me couche tôt. J’aime lire le journal. J’aime prendre un café. J’aime prendre le petit déjeuner avec mes enfants avant qu’ils aillent à l’école. Ce temps est donc très important pour moi. C’est pourquoi j’organise ma première réunion à dix heures", écrit-il par exemple dans son nouveau livre intitulé Invent & Wander : The Collected Writings of Jeff Bezos, publié en novembre de l’année passée.

Pour autant, les principes de l’homme qui, longtemps, fut le plus riche du monde ne se limitent pas à cela. Il est d’ailleurs connu pour quelques habitudes assez farfelues… Comme la règle des deux pizzas, que décrivait déjà avec force de détails The Guardian (article en anglais), en 2018.

Jeff Bezos : c’est quoi la règle des deux pizzas ?

Fondamentalement, la règle des deux pizzas compte parmi les préceptes les plus efficients du fondateur d’Amazon. Elle consiste, assez simplement, à conserver des équipes de petites tailles (que l’on pourrait théoriquement nourrir avec deux pizzas), particulièrement quand il s’agit de programmer une réunion ou de prendre une décision. Elle s’adresse donc aux managers plutôt qu’aux employés et vise à entretenir le dynamisme de l’équipe. 

Parce que, théoriquement, quatre personnes peuvent manger une pizza, une réunion ne devrait donc jamais excéder 8 personnes, indique le site spécialisé Welcome to the Jungle. Et Jeff Bezos de corriger : pas plus de 5 à 7 individus. En somme, la "two-pizza rule" permet à Amazon de gagner de nouveaux secteurs sans jamais avoir à embaucher de nouveaux travailleurs. Mais elle ne permet pas de construire un environnement de travail épanouissant pour les dits employés, au contraire…

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.