La Commission européenne adopte son nouveau programme de travail pour l'année à venir. La présidente, Ursula von der Leyen, propose un projet controversé : la suppression des pièces d'un et de deux centimes.

Les pièces d'un et de deux centimes pourraient bientôt disparaître. C’est l’une des propositions faites ce mercredi 29 janvier 2020 par Ursula von der Leyen. La présidente de la Commission européenne, en poste depuis le mois de juillet 2019, souhaite établir de nouvelles dispositions dans l’Union européenne. 

"La nouvelle présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, souhaite retirer de la circulation les pièces de un et deux cents", révèle, le Süddeutsche Zeitung  dans ses colonnes, ce lundi 27 janvier 2020. "L'idée controversée se trouve au point 43 de la liste des initiatives visant à réduire la bureaucratie" précise le journal Allemand. 

La suppression des petites pièces devrait permettre d’économiser beaucoup d’argents sur les coûts de fabrication et de transport. Ursula von der Leyen envisagerait alors d’arrondir tous les prix à cinq centimes pour pallier à cette disparition. 

Un projet qui divise

Cette proposition ne fait cependant pas l'unanimité. L’Allemagne se montre particulièrement réticente à cette disposition. En effet, toujours selon le Süddeutsche Zeitung, la CSU (Union chrétienne-sociale en Bavière) serait loin d’être favorable à cette suppression et estime que cette étape ne doit pas être une "entrée dans la sortie de la trésorerie". "Ce que la Commission prévoit sous le nom inoffensif de 'règles d'arrondi uniformes' doit sonner toutes les sonnettes d'alarme", ajoute l'eurodéputé CSU Markus Ferber, visiblement inquiet qu'une telle disposition puisse passer. 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.