Milica Petrovic a passé quatre années en prison avec l'ex-femme de Michel Fourniret, Monique Olivier. Celle-ci lui aurait fait des confidences qui pourraient faire avancer l'enquête concernant la disparition d'Estelle Mouzin en 2003. Explications.
 Michel Fourniret : la codétenue de Monique Olivier a fait des révélations importantes à sa codétenueEstelle MouzinAFP

L'affaire sur la disparition d'Estelle Mouzin relancée.  Milica Petrovic a été incarcérée à la prison centrale de Rennes (Ile-et-Vilaine) durant quatre années. L'ancienne détenue de 66 ans avait vécu à quelques mètres de Monique Olivier, l'ex-femme du tueur en série, Michel Fourniret. Les deux individus ont été accusés d'avoir tué plusieurs femmes dans les années 80-90. 

Interrogé par les enquêteurs fin 2017 à propos de l'affaire Estelle Mouzin, Michel Fourniret avait affirmé n'avoir "rien à voir avec l'affaire" face aux policiers de la PJ de Versailles.

Michel Fourniret mis en examen pour la disparition d'Estelle Mouzin

Pourtant, ce mercredi 27 novembre 2019, "l'ogre des Ardennes" a été mis en examen pour cette même affaire. En effet, celle-ci a été relancée après les confessions de son ex-épouse à Milica Petrovic.

L'ancienne codétenue a raconté à France 3 qu'elle avait décidé d'en savoir plus sur Michel Fourniret après avoir vu un reportage sur la disparition de la fillette, rapporte France Info.

"Je me suis dit : 'Monique Olivier, elle est à quatre mètres de moi, il me reste quelques années à faire, je vais essayer'", raconte-t-elle. Et au bout de 11 mois, Monique Olivier a commencé à se confier.

Elle lui aurait dit qu' Estelle Mouzin était "le style" de Michel Fourniret et que celui-ci "lui a demandé de passer un coup de fil, ajoutant : 'Ça va me servir d’alibi, je pars à la chasse'".

Monique Olivier contredit l'alibi de Michel Fourniret 

La femme a donc fini par contredire l'alibi de son ex-mari (il avait expliqué qu'il était en Belgique lors de la disparition d'Estelle Mouzin, et qu'il avait par ailleurs appelé son fils pour lui souhaiter son anniversaire). 

Milica Petrovic a prévenu la justice dès la fin de son incarcération et Monique Olivier, qui avait nié avoir tenu ces propos pendant des années est revenue sur ses paroles, le 21 novembre 2019. Ce qui a permis la mise en examen de Michel Fourniret.

L'ancienne codétenue espère à présent que ses révélations permettront de faire avancer l'enquête. 

Vidéo : Normandie : elle gardait le corps de son fils dans sa baignoire depuis 6 ans

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.