Avant sa rencontre avec Monique Olivier, Michel Fourniret a été marié à deux reprises. Ses anciennes épouses ont témoigné lors de son procès en 2008 et ont évoqué leur rencontre avec celui devenu, quelques années plus tard, "le monstre des Ardennes".
Michel Fourniret : comment il a séduit ses ex-femmesAFP

Des actes commis dans l’ombre des années durant. Le tueur en série Michel Fourniret est mort le lundi 10 mai 2021 à l’âge de 79 ans, après avoir été hospitalisé en urgence quelques jours plus tôt. L’ogre des Ardennes a été condamné en 2008 pour les meurtres de cinq jeunes filles et les assassinats de deux autres victimes, commis à la fois en France et en Belgique, où il a vécu plusieurs années. Deux mois de procès ont été nécessaires pour juger Michel Fourniret, ainsi que celle qui est aujourd’hui son ex-femme, Monique Olivier.

Michel Fourniret : deux mariages avant de rencontrer Monique Olivier

Avant de rencontrer celle qui lui a donné son "permis de tuer", le monstre des Ardennes a été marié à deux reprises et a eu quatre enfants de ces précédentes unions. Nous sommes au milieu des années 1960 lorsque ce garçon d’une vingtaine d’années rencontre Annette et l’épouse, avant d’accueillir leur fils Jean-Christophe. Le mariage semble heureux, jusqu’à ce que Michel Fourniret soit convoqué en 1966 par la police après des attouchements sur une fillette. Annette quitte son mari et demande le divorce peu de temps après, lors de son incarcération pour agression sur mineures.

Sorti de prison, Michel Fourniret n’a pas encore trente ans lorsqu’il se marie pour la seconde fois, avec une femme nommée Nicole. Cette deuxième union dure un peu plus longtemps que la première et permet au couple d’accueillir trois enfants : un garçon Nicolas, puis des jumelles baptisée Anne et Marie-Hélène. Son épouse demande le divorce à la fin des années 1980, après l’arrestation et la condamnation de Michel Fourniret pour divers crimes de nature sexuelle.

Les deux premières femmes de Michel Fourniret ont témoigné lors de son procès en 2008, revenant sur sa personnalité ainsi que les années qu’elles ont passées avec lui. A l’époque, Le Figaro les présentait comme des "anti-Monique Olivier", troisième épouse de l’Ogre des Ardennes. En prenant la parole cette année-là, elles ont accepté de revenir sur ce qui leur a plu chez l’homme qu’elles ont épousé, au moment de leur rencontre respective.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.