Si le compagnon de la victime est le suspect numéro un dans l'affaire du meurtre Aurélie Vaquier, ce dernier continue de clamer son innocence. Quelles pourraient être alors les autres pistes des enquêteurs ?
Meurtre d'Aurélie Vaquier : les zones d'ombre de l'enquêteAFP

Il continue de nier. Samire, le compagnon d' Aurélie Vaquier, a demandé à sortir de sa détention. Une occasion pour cet homme de 39 ans de clamer son innocence. 

Pour rappel, le mercredi 7 avril dernier, un corps est retrouvé  à Bédarieux (Hérault) où vivait le couple. Sous un amoncellement d'objets, les enquêteurs découvrent "une sorte de sarcophage bétonné",  rappelle France Info. C'est lors d'une perquisition qu'a lieu cette macabre trouvaille. Lorsque les enquêteurs percent ce "sarcophage", apparaît la dépouille d'une femme. 

L'autopsie réalisée le lendemain va conforter l'idée selon laquelle ce corps serait celui de la femme disparue depuis des semaines. "L'analyse dentaire et la présence de plusieurs tatouages spécifiques" confirment de manière quasi certaine qu'il s'agit bien d'Aurélie Vaquier. 

Affaire Aurélie Vaquier : le compagnon reste le principal suspect

À la découverte du corps, son compagnon, Samire, est appréhendé par les forces de l'ordre. Il est placé en garde en vue puis mis en examen pour "meurtre sur conjoint". L'homme se défend cependant de toute implication dans le meurtre de celle qui partageait sa vie. Il affirme "qu'il n'y est pour rien" et qu'Aurélie a été "tuée par une autre personne", fait savoir le procureur de la République de Béziers, Raphaël Balland. 

Si rien ne permet à ce jour de désigner clairement Samire comme le meurtrier, certains éléments paraissent l'accabler. Ce dernier aurait par exemple menti quant aux messages qu'il disait avoir reçu d'Aurélie. Pour la famille de cette dernière, l'implication de cet ancien militaire ne fait guère de doute. "Pendant toute la période des recherches pour retrouver Aurélie, il n'a cessé de mentir et de fuir les questions qui dérangeaient son scénario", confiait Jérémy Vaquier dans les colonnes du Parisien le 11 avril dernier. 

À ce jour encore, des zones d'ombres demeurent autour de ce qu'il s'est réellement passé. "Des examens complémentaires sont en cours", relate ainsi Le Midi Libre.

Quelle est la défense du principal suspect ?

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.