Mis en examen pour meurtre aggravé, Samire L. nie toute implication dans la mort de sa compagne. Selon Le Parisien, sa personnalité "troublante" intrigue néanmoins les enquêteurs.
Affaire Aurélie Vaquier : la personnalité "inquiétante" du principal suspectAFP
Sommaire

Principal suspect, il continue de nier son implication. Samire L. a été arrêté le mercredi 7 avril puis mis en examen deux jours plus tard pour meurtre aggravé après la disparition d’Aurélie Vaquier, survenue à la fin du mois de janvier 2021. Cet homme de 39 ans était le compagnon de la jeune femme depuis plusieurs mois avant le début de l’affaire, mais il n’a donné l’alerte qu’en février, un mois après son départ supposé de leur domicile de Bédarieux (Hérault).

Il expliquait alors que la trentenaire avait besoin de faire une pause dans leur relation, rappelle Le Parisien, notamment à cause de leurs travaux qui n’avançaient plus assez vite. Selon le quotidien francilien, il décrit alors aux gendarmes une femme au caractère "affirmé", mais qui semblait "épuisée" et qui "voulait tout arrêter". S’il ne se montre pas inquiet de son silence soudain, c’est bien parce que, selon lui, elle a l’habitude de s’isoler pour écrire.

Affaire Aurélie Vaquier : deux mois de doutes

Si la thèse du départ tient durant les premiers temps des investigations, plusieurs incohérences mettent rapidement à mal la version des faits donnée par Samire L. Comme l’explique Le Parisien, Aurélie Vaquier a quitté son domicile sans son ordinateur, sans tablette et sans ses lunettes de vue. Elle a certes envoyé un message sur le compte Facebook de son compagnon – précisant qu’elle partait se ressourcer quelques temps – mais celui-ci comporte de nombreuses fautes d’orthographe, ce qui n’est pas dans ses habitudes. De là à penser qu’il a été écrit par une autre personne, il n’y a qu’un pas…

Il faudra encore un mois aux enquêteurs pour remonter jusqu’à Samire L., lors d’une perquisition qui permettra de retrouver le corps d’Aurélie Vaquier. Celui-ci était dissimulé dans un "sarcophage" de béton, sur lequel reposait une estrade en bois, juchée de cartons en tout genre. Une sorte de désordre bien organisé, mais qui ne parviendra pas à duper les chiens spécialistes en recherche de corps.

La structure à peine percée, il s’en dégage une odeur caractéristique d’un corps en décomposition et il ne faut pas longtemps aux gendarmes pour pouvoir identifier formellement la disparue. Depuis, ces derniers se penchent sur la personnalité du suspect, décrite comme "inquiétante", et les années qui ont précédé sa rencontre avec Aurélie Vaquier. S'il est coupable, pour quelles raisons Samire L. aurait-il pu tuer sa compagne ? Le mobile reste encore très flou…

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.