Les escrocs font montre de plus en plus d'imagination pour vous dérober votre argent et vos données personnelles. Si bien qu'il devient difficile de faire confiance à qui que ce soit ! Pour vous faciliter la tâche, Planet vous donne quelques clés pour savoir si un mail ou un SMS est fiable ou non.
Mail suspect : 8 signes que ce n'est pas une arnaqueIstock
Sommaire

Un appel manqué d'un numéro inconnu, un message qui vous invite à suivre un lien suspect, un mail d'un ami qui vous demande de lui envoyer de l'argent...  Les escroqueries sont légion et prennent de plus en plus de formes différentes. Les personnes qui se cachent derrière sont certes peu scrupuleuses, mais très inventives, et s'adaptent aux évolutions technologiques et aux évènements pour tenter de vous soutirer de l'argent ou des données personnelles.

Depuis le début de la crise sanitaire, par exemple, les arnaques liées à la santé se multiplient : vaccination, confinement, amendes, tests... Personne n'est épargné. Si bien qu'il est désormais difficile, quand on reçoit un mail ou un SMS, de faire confiance à son interlocuteur. Si vous avez raison de vous méfier, Planet vous donne tout de même quelques clés pour repérer les messages auxquels vous pouvez accorder le bénéfice du doute. 

Arnaque : les bonnes questions à se poser avant de réagir

La règle d'or est simple : il est indispensable ne pas céder à la panique et de réfléchir avant d'agir. Quelle que soit l'origine du problème abordé dans un mail ou dans un message suspect : financière, judiciaire, sanitaire... Il ne s'agit probablement pas d'une question de vie ou de mort. Prenez donc le temps de vous poser un certain nombre de questions avant de cliquer où que ce soit. 

D'abord, demandez-vous si ce message est justifié. Un transporteur vous informe que vous devez payer les frais de douane liés à la livraison d'un colis ? Si vous n'avez rien acheté récemment, la réponse est simple : le mail finit dans votre corbeille ou dans vos spams. A ce sujet, méfiez-vous également des courriels trouvés dans vos indésirables : ils ne se sont pas retrouvés là par pur hasard. Aussi, prêtez attention au ton qui est employé par votre correspondant : essaie-t-on de titiller votre curiosité ? De vous faire réagir en urgence ? Si oui, il s'agit probablement d'une arnaque. Voici huit détails à scruter pour vous assurer que vous pouvez probablement avoir confiance. 

Arnaque : 8 signes que vous pouvez avoir confiance en votre destinataire

Les escrocs se perfectionnent un peu plus chaque jour et améliorent leurs techniques. Seulement, voici quelques détails à scruter sur votre message suspect pour savoir si vous pouvez accorder le bénéfice du doute à votre interlocuteur : 

  • L'absence de fautes d'orthographe et de grammaire. Si les malfaiteurs font de moins en moins de fautes, l'orthographe et la grammaire restent un bon moyen de déceler une escroquerie. 
  • L'absence de demande de paiement.  Généralement, les escrocs espèrent dérober votre argent. S'il n'en est absolument pas question dans votre mail, c'est bon signe.
  • L'absence de demande d'informations personnelles. Vos coordonnées bancaires, votre adresse, votre RIB... Ces informations ne seront jamais demandées par mail par un organisme officiel. Si votre interlocuteur ne vous demande rien de particulier, c'est là encore de bon augure. 
  • L'absence de menaces et d'intimidation.  Pour vous inciter à réagir dans l'action, les escrocs font souvent appel à l'intimidation. Ne vous laissez pas faire. 
  • L'absence de pièces jointes.  En général, les organismes officiels ne vous transmettent pas de pièce jointe par mail. Les documents importants peuvent être retrouvés sur votre espace personnel (banque, impôts, Caf...), auquel vous pouvez accéder grâce à un code strictement personnel. 
  • Une interpellation à votre nom.  Votre interlocuteur s'adresse à vous par vos nom et prénom ? Cela peut être un gage de confiance. 
  • L'absence d'émoticônes. C'est loin d'être une science exacte, mais les organismes officiels n'utilisent pas ou peu d'émoticônes dans leurs courriels.
  • Un mail ou un numéro de téléphone officiel.  Vous reconnaissez le numéro habituel de votre interlocuteur ? Ou son adresse mail ? Bonne nouvelle. 

Si ces cases sont toutes cochées, vous avez à priori de bonnes raisons de penser que votre interlocuteur est honnête. Voici tout de même quelques précautions supplémentaires à prendre.

Arnaque : quelles sont les précautions à prendre face à un mail suspect ?

Vous restez sceptique malgré le fait que vous ayez coché toutes les cases ? Vous avez raison, nous ne sommes jamais trop prudents. Voici quelques précautions supplémentaires à prendre pour vous assurer que vous avez affaire à la bonne personne : 

  • Recherchez le contact et appelez-le.  Votre banque vous a envoyé un mail qui vous laisse perplexe ? Retrouvez le véritable numéro de votre agence et appelez-la directement. Même chose si vous avez reçu un message d'un ami qui vous demande de l'argent : cherchez à le contacter autrement pour savoir s'il est bien à l'origine de cette prise de contact.
  • N'ouvrez pas de pièce jointe ni de lien.  Quoiqu'il arrive, vous n'avez probablement pas besoin d'accéder à la pièce jointe ou au lien qui vous est envoyé par mail. Préférez donc ignorer de tels mails. 

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour déceler le vrai du faux. 

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.