De plus en plus de Français sont victimes d'arnaques fiscales. Ces temps-ci, les escrocs essayent d'appâter le chaland à l'aide de faux livrets d'épargne. Ce qu'il faut savoir pour ne pas se faire avoir.
Arnaque au livret d'épargne : 8 conseils de la Banque de France pour vous protéger

Ne tombez pas dans le panneau ! Comme tous les ans, les arnaques financières sont légions. Le gendarme de la banque et de l’assurance, l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution), a d’ailleurs ajouté 371 nouveaux sites frauduleux à sa liste noire pour le seul troisième trimestre de l’année 2021, rapporte Capital. En tout et pour tout, près de 4 000 noms figurent sur le répertoire de la Banque de France. En ce moment, informe-t-elle d’ailleurs depuis le site de l’ABE (Assurance Banque Epargne), les escrocs aiment à proposer des faux livrets d’épargne pour attirer le chaland.

"Les offres frauduleuses de livrets d’épargne sont très souvent proposées par démarchage (téléphone, courriel), sur Internet ou les réseaux sociaux", peut-on en effet lire sur la plateforme officielle qui recense trois institutions. Très régulièrement, les arnaqueurs mettent en place des bannières publicitaires alléchantes et s’assurent de leur présence sur la toile ; y compris sur les sites de grands médias. Un placement dont l’espace publicitaire d’un titre de presse connu fait la réclame n’est donc pas nécessairement fiable.

Arnaque au livret d’épargne : comment ne pas se faire avoir ?

Fort heureusement, il est possible de se protéger contre de tels assauts. Découvrez, dans notre diaporama, quelques conseils pour ne pas prendre de risque au moment de choisir votre prochain livret.

D’une façon générale, le plus simple consiste à rester méfiant devant les propositions qui sortent de l’ordinaire. Et procéder aux nécessaires vérifications en cas de doute…

1 - Garder à l’esprit qu’un fort rendement implique des risques élevés

1/8
1 - Garder à l’esprit qu’un fort rendement implique des risques élevés

Le premier conseil que donne la Banque de France relève du bon sens : ne perdez jamais de vue qu’un fort rendement implique mécaniquement des risques élevés. Ainsi, les livrets susceptibles d'excéder sans mal et sans danger le Livret A, par exemple, relèvent souvent de l’arnaque. Ne vous fiez pas aux discours marketing que peuvent avancer les escrocs.

2 - Méfiez-vous des taux d’intérêts très élevés

2/8
2 - Méfiez-vous des taux d’intérêts très élevés

Souvent, pour mieux appâter le chaland, les escrocs présentent des produits avec des taux de rendements très élevés. Ils vont parfois jusqu’à affirmer que ces derniers sont garantis par l’ACPR. Gardez alors en tête que cette dernière, comme la Banque de France, ne garantit aucun produit et qu’un rendement très élevé est assez louche.

3 - Ne communiquez pas vos coordonnées bancaires

3/8
3 - Ne communiquez pas vos coordonnées bancaires

Il arrive parfois que les escrocs exigent les coordonnées bancaires de leurs victimes afin de pouvoir ouvrir le nouveau livret d’épargne promis. Parfois, ils demandent aussi un versement. Ne faites ni l’un ni l’autre.

4 - Ne communiquez aucune information personnelle

4/8
 4 - Ne communiquez aucune information personnelle

Certains arnaqueurs vont plus loin et pourraient exiger des informations et données personnelles (pas seulement bancaires) afin d’ouvrir le livret d’épargne promis. Là encore, il ne faut pas leur donner satisfaction. Ces données pourraient ensuite être utilisées contre vous ou, à minima, à l’insu de votre volonté.

5 - Pensez à vérifier les banques de données REGAFI et ORIAS

5/8
5 - Pensez à vérifier les banques de données REGAFI et ORIAS

Le registre des agents financiers agréés (REGAFI) recense l’ensemble des établissements bancaires autorisés à proposer un livret d’épargne en France. L’ORIAS, pour sa part, est l’organisme chargé de "tenir le registre des intermédiaires en assurance ou en banque".

6 - Pensez à consulter la liste noir de l’ACPR

6/8
6 - Pensez à consulter la liste noir de l’ACPR

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution tient une liste noire des sites frauduleux, qu'elle met à jour chaque trimestre. Pensez à la consulter régulièrement en cas de doute.

7 - Que faire quand on est victime d’arnaque financière ?

7/8
7 - Que faire quand on est victime d’arnaque financière ?

Le premier réflexe à avoir, indique la Banque de France, consiste à porter plainte "dans les meilleurs délais". Ne vous rendez pas en commissariat : il faut passer par le site suivant : https://www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr.

8 - Ce qu’il faut faire ensuite

8/8
8 - Ce qu’il faut faire ensuite

Après avoir porté plainte, il est important de contacter info-escroqueries en appelant le 0 805 805 817  (service et appels gratuits pour toute communication réalisée du lundi au vendredi de 9h à 18h30) puis d’effectuer un signalement au gouvernement en passant par la plateforme suivante : internet-signalement.gouv.fr.

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.