Après l'arnaque au "collet marseillais", le "cash trapping" et autres techniques, une nouvelle méthode d'escroquerie, nommée "billet magique" est utilisée par des malfrats. Basé sur la ruse, ce vol à la détourne cible en particulier les personnes âgées, certains jours de la semaine. Détails.
Nouvelle arnaque au distributeur : les deux jours où il ne faut jamais retirer de l'argentIllustrationIstock
Sommaire

Les escrocs ne manquent jamais d’imagination. Ils se renouvellent sans cesse pour vous berner. Une nouvelle technique d’arnaque au distributeur automatique de billet (DAB) vient d’ailleurs d’apparaître. Nommée le "billet magique", cette tactique vise particulièrement les personnes âgées. "C’est un phénomène de vol simple à la détourne qu’on voit depuis plusieurs semaines à Paris et qui repose sur la ruse ou l’astuce", explique dans les colonnes du Parisien Julien Herbaut, commissaire de police, patron de la sûreté territoriale (ST), dont l’un de ses services est spécialisé dans la délinquance astucieuse.

Arnaques au distributeur : elles sont plus nombreuses les jours de fermeture des banques

Jours privilégiés par les malfrats pour cibler leurs victimes ? "Le dimanche ou le lundi", lorsque les banques sont fermées. "Ça leur laisse plus de temps avant que la victime ne s’aperçoive du subterfuge, bloque sa carte et porte plainte", prévient le commissaire.

Comment les reconnaître ? "On est sur un type de délinquant chevronné. Ce sont des jeunes majeurs, très mobiles, agiles, volubiles, qui présentent bien. Ils accostent leurs proies avec aplomb et arrivent en même temps à instaurer un climat de stress et à les déstabiliser", détaille le spécialiste.Problème, confiée aux commissariats locaux, la majorité des enquêtes qualifiées de vols simples sans violence des cartes bancaires et d’utilisation frauduleuse n’aboutit que peu souvent.

Les enquêtes plus compliquées, souvent sérielles, sont, elles, suivies par la sûreté départementale, elle, et "ne laisse rien au hasard. Ce sont des heures de recoupement de faits, des heures d’exploitation d’images de vidéosurveillance. On suit le parcours de l’escroc depuis le DAB jusqu’aux endroits où il utilise la carte volée", assure Julien Herbaut.

Quels sont les autres méthodes utilisées pour subtiliser vos cartes bancaires ?

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.