Après avoir fui le Japon, Carlos Ghosn a choisi de retourner au Liban. Il possède à Beyrouth une magnifique villa, où il se serait réfugié.
Les photos de la résidence de Carlos Ghosn au Liban

Sa fuite est spectaculaire. Carlos Ghosn est parvenu à quitter le Japon alors qu’il était assigné à résidence par les autorités du pays, dans l’attente de son procès pour malversations financières. L’opération, menée dans le plus grand secret, a surpris tout le monde, les Japonais en premier lieu. L’ancien président de l’Alliance Renault-Nissan est désormais au Liban, où il a retrouvé sa femme, ses enfants et ses amis. Il a promis de s’exprimer lors d’une conférence de presse, qui, comme l’explique L’Express, devrait avoir lieu mercredi 8 janvier dans l’après-midi. Une question est sur toutes les lèvres, comment a-t-il fait pour berner à ce point les autorités nippones et prendre deux avions jusqu'au Liban sans être inquiété ? Pas sûr que Carlos Ghosn donne plus de détails sur son évasion, alors que de nombreuses rumeurs circulent à ce sujet.

Carlos Ghosn est arrivé légalement au Liban

Comme l’explique Le Parisien, Carlos Ghosn a effectué une sorte de retour aux sources ces dernières années, en investissant de son temps et de son argent au Liban, où il a effectué toute une partie de sa scolarité. Il a notamment investi dans l’immobilier, le secteur bancaire ou encore la viticulture, en créant un vin baptisé Ixsir. D’après les autorités libanaises, Carlos Ghosn est arrivé légalement dans le pays et pas question pour elles d’extrader l’homme d’affaires. Le pays n’y sera pas forcé puisqu’il n’a pas signé d’accord d’extradition avec le Japon. De son côté, le gouvernement français a expliqué qu’en tant que ressortissant du pays, Carlos Ghosn ne serait pas extradé vers le Japon, si jamais il revenait dans l’Hexagone.

Au Liban, dont il est originaire et où il a passé son enfance, l’ancien PDG est bien accueilli. Comme l’explique Le Parisien, il possède une résidence dans le quartier d’Achrafieh, lieu huppé de Beyrouth. Cette villa rose aux volets bleus est protégée par un important dispositif de sécurité, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Carlos Ghosn l’a achetée en 2016 pour 9,5 millions de dollars, sans compter une rénovation estimée entre 3 et 7 millions de dollars. Cette somptueuse villa est elle aussi au cœur de nombreuses questions alors que, selon la presse japonaise, elle aurait été achetée avec les fonds de Nissan, par le biais d’une filiale néerlandaise.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.