JO 2024 : un risque avéré d'effondrement de balcons à ParisIstock
Certains garde-corps et balcons d'immeubles haussmanniens sont très vétustes, certains présentent un risque élevé d'effondrement, selon une experte en pathologie des bâtiments.

A l’approche des Jeux Olympiques, la capitale est scrutée dans les moindres détails. La signalétique est progressivement installée dans les transports en commun pour faciliter les déplacements des touristes. Certaines routes possèdent désormais des voies réservées pour les JO.

Mais cette fois, ce sont les bâtiments de la capitale parisienne qui inquiètent. En effet, les balcons parisiens offriront une vue imprenable sur la cérémonie d’ouverture des JO. Mais ces constructions, abimées par le temps avec des fissures et des traces en délabrement, sont-elles sécurisées ?

Les balcons parisiens permettent-ils d’accueillir des groupes de spectateurs ? 

Selon Dominique Boussuge, experte en pathologie des bâtiments, Paris regorge de gardes-corps et de balcons vétustes. Pour arriver à cette conclusion, elle a passé au peigne fin l’ensemble des balcons qui surplombent les quais de la capitale et qui risque d’être pris d’assaut par les touristes. Dans les colonnes du Parisien, l’experte fait état d’un diagnostic alarmant. “Elle a observé sur certaines dalles "énormément de fissures" ainsi qu’une prolifération de mousses synonyme d’étanchéité défectueuse et donc de fragilité”, indique le Parisien.

Des contrôles à réaliser 

En principe, “les balcons sont construits pour supporter, à chaque mètre carré, 350 kilos, soit l’équivalent de quatre personnes de 87,5 kilos”, précise France info. Mais le risque d’effondrement est pourtant bien réel. Malheureusement, les contrôles ne sont pas systématiques.

Pour ce faire, les syndics doivent envoyer une lettre de recommandation à tous les propriétaires afin de vérifier l'état des balcons. Les immeubles haussmanniens ne sont pas les seuls à surveiller, les constructions plus récentes sont également à risque.