Pendant plusieurs mois, un homme a procédé à une macabre cohabitation. Tout cela pour percevoir la pension de sa mère décédée.

Il vit avec le cadavre de sa mère : les voisins alertés par "une forte odeur"

C’est un fait divers des plus surprenants que rapporte le journal espagnol El Pais. Un homme de 62 ans a été arrêté ce jeudi 13 décembre à Madrid pour avoir dissimuler pendant près d’un an le corps de sa mère décédée. Ceci afin de continuer de percevoir sa retraite.

La découverte morbide a eu lieu jeudi vers 12 heures, suite à l’appel d’un des voisins. Ce dernier a expliqué aux autorités qu’il y avait "une forte odeur" qui se répandait dans les escaliers depuis quelques mois.

Publicité

Une fois sur place, les policiers ont localisé l’appartement d’où provenait l’odeur pestilentielle. A l’intérieur, ils ont trouvé le corps sans vie de la mère âgée de 92 ans dans un état de "sévère décomposition", précise un porte-parole de la police.

Publicité

A lire aussi : Neuf ans après, son corps est retrouvé aux pompes funèbres

Il vit avec le cadavre de sa mère : "pendant plusieurs mois, probablement près d'un an"

"Le fils n'a pas fait ce qu'il aurait dû" en omettant de signaler le décès aux autorités. Il a vécu dans l'appartement aux côtés du cadavre "pendant plusieurs mois, probablement près d'un an", a indiqué ce même représentant de la police espagnole, relayé par l’AFP.

Ce sexagénaire, au casier judiciaire vierge, a été immédiatement arrêté. Il est accusé de fraude à la sécurité sociale pour avoir perçue indument les pensions de sa mère. Quant aux conditions de décès de cette dernière, il semblerait, selon les premiers éléments, qu’elle soit morte de cause naturelle.

Aucun signe extérieur de violence n’a été constaté par les agents sur place. Toutefois, l’autopsie devait avoir lieu ce vendredi afin de déterminer la cause exacte et la date du décès.