Le gouvernement vient d'annoncer qu'il pourrait supprimer le pass vaccinal bien plus tôt que prévu… Le point, région par région, sur les mesures prévues.
Fin du pass vaccinal : la situation région par région

Mercredi 9 février, lors du Conseil des ministres hebdomadaire, la stratégie pour mettre fin aux restrictions, et notamment au pass vaccinal, était au cœur des débats. 

Alors que l’exécutif prévoyait initialement de rendre le pass caduc cet été, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé qu’en raison des chiffres encourageants de ces derniers jours, qui montrent un certain recul de l’épidémie, la fin du pass vaccinal pourrait avoir lieu bien plus tôt que prévu…C’est à dire, “Fin mars ou début avril”, selon le porte-parole. D’autres restrictions pourront aussi être levées en parallèle. 

3 conditions indispensables, selon le conseil scientifique

Mais le gouvernement reste prudent. Ces levées sont dépendantes de l’évolution de la situation sanitaire. 

Selon Alain Fischer, le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, la levée du pass vaccinal pourrait bien intervenir assez rapidement, mais à condition que des conditions précises soient réunies. Parmi elles, "il faut que le taux d'incidence soit réduit, au moins 10 ou 20 fois moins qu'aujourd'hui", soit bien moins que les 2 500 cas pour 100 000 habitants en moyenne actuellement, a-t-il rappelé lors d’une audition devant le Sénat mercredi.

Ensuite, "la surcharge hospitalière actuelle doit disparaître" et "les patients non-covid devront pouvoir être traités sans délai, sans retard et de façon efficace". 

Dernier critère pour une levée des restrictions prochainement : "la couverture vaccinale de rappel soit à un niveau très élevé", a précisé Alain Fischer. 

La situation hospitalière en ligne de mire 

Le 9 février, on dénombrait 235 267 nouveaux testés positifs, 2709 nouvelles hospitalisations, et 363 décès. C’est la situation dans les hôpitaux qui reste la plus préoccupante. 

La bataille est donc encore loin d’être gagnée, même si, toujours selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, “La baisse franche, nous y sommes”.

Il faudra donc surveiller les chiffres de près dans les prochains jours pour être fixés sur la fin des restrictions. 

Alors, quels sont les départements de la métropole “dans le vert”, et quels sont ceux qui risquent d’attendre encore pour ranger leur précieux sésame ? Suivez notre diaporama pour découvrir la situation de votre région. 

Bourgogne-Franche-Comté

1/13
Bourgogne-Franche-Comté

La situation en Bourgogne-Franche-Comté au 8 février 2022.

Taux d'incidence : 2618 cas pour 100 000 habitants

Tension hospitalière : 71%

Couverture vaccinale : 76,4% (au 23 janvier 2022)

Provence-Alpes-Côte d'Azur

2/13
Provence-Alpes-Côte d'Azur

La situation en Provence-Alpes-Côte d'Azur au 8 février 2022.

Taux d'incidence : 2324 cas pour 100 000 habitants

Tension hospitalière : 97%

Couverture vaccinale : 72,8% (au 23 janvier 2022)

Centre Val-de-Loire

3/13
Centre Val-de-Loire

La situation dans le Centre Val-de-Loire au 8 février 2022. 

Taux d'incidence : 2286 cas pour 100 000 habitants

Tension hospitalière : 63%

Couverture vaccinale : 79,8% (au 23 janvier 2022)

Pays de la Loire

4/13
Pays de la Loire

La situation dans les Pays de la Loire au 8 février 2022. 

Taux d'incidence : 2886 cas pour 100 000 habitants

Tension hospitalière : 60%

Couverture vaccinale : 79,8% (au 23 janvier 2022)

Corse

5/13
Corse

La situation en Corse au 8 février 2022.

Taux d'incidence : 2076 cas pour 100 000 habitants

Tension hospitalière : 80%

Couverture vaccinale : 66,7% (au 23 janvier 2022)

Grand Est

6/13
Grand Est

La situation dans le Grand Est le 8 février 2022. 

Taux d'incidence : 2716 cas pour 100 000 habitants

Tension hospitalière : 57%

Couverture vaccinale : 76% (au 23 janvier 2022)

Normandie

7/13
Normandie

La situation en Normandie au 8 février 2022. 

Taux d'incidence : 2367 cas pour 100 000 habitants

Tension hospitalière : 53%

Couverture vaccinale : 80,2% (au 23 janvier 2022)

Hauts-de-France

8/13
Hauts-de-France

La situation dans les Hauts-de-France au 8 février 2022. 

Taux d'incidence : 2499 cas pour 100 000 habitants

Tension hospitalière :  72%

Couverture vaccinale : 77,2% (au 23 janvier 2022)

Occitanie

9/13
Occitanie

La situation en Occitanie au 8 février 2022.

Taux d'incidence : 2932 cas pour 100 000 habitants

Tension hospitalière : 73%

Couverture vaccinale : 75,16% (au 23 janvier 2022)

Ile-de-France

10/13
Ile-de-France

La situation en Ile-de-France au 8 février 2022. 

Taux d'incidence : 1494 cas pour 100 000 habitants

Tension hospitalière :  71%

Couverture vaccinale : 74,6% (au 23 janvier 2022)

Auvergne-Rhône-Alpes

11/13
Auvergne-Rhône-Alpes

La situation en Auvergne-Rhône-Alpes au 8 février 2022.

Taux d'incidence : 2373 cas pour 100 000 habitants

Tension hospitalière : 78%

Couverture vaccinale : 75,8% (au 23 janvier 2022)

Bretagne

12/13
Bretagne

La situation en Bretagne au 8 février 2022. 

Taux d'incidence : 2730 cas pour 100 000 habitants

Tension hospitalière : 53%

Couverture vaccinale : 81,8% (au 23 janvier 2022)

Nouvelle-Aquitaine

13/13
Nouvelle-Aquitaine

La situation en Nouvelle-Aquitaine au 8 février 2022.

Taux d'incidence : 3415 cas pour 100 000 habitants

Tension hospitalière : 61%

Couverture vaccinale : 79,3% (au 23 janvier 2022)

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.