Les politiques de gauche et les écologistes ont dénoncé ce mardi 24 novembre des "images insupportables" et une "dérive liberticide" après le démantèlement d'un camp de migrants par les forces sur la place de la République à Paris lundi soir. L'IGPN doit rendre ses conclusions sous 48 heures.
Évacuation de migrants place de la République : Darmanin évoque des "faits inacceptables"AFP

L'indignation est quasi-unanime après la violente évacuation d'un camp de migrants place de la République à Paris ce lundi 23 novembre au soir. "Les images sont extrêmement choquantes, on a vu des violences vis-à-vis de réfugiés en situation extrêmement difficile et des violences vis-à-vis de journalistes qui commencent à s'accumuler dans le temps", a dénoncé l'eurodéputé EELV Yannick Jadot sur Europe 1, y voyant l'illustration d'une "dérive liberticide qui est dangereuse".

À l'Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé des images qui "nous couvrent de honte" et réclamé le départ du préfet Lallement. "Ce sont grâce aux images, hélas à cause des images, que notre pays va être abaissé et humilié aux yeux du monde", a assuré le leader de La France insoumise au lendemain de l'évacuation d'un camp de migrants place de la République à Paris.

L'IGPN doit remettre ses conclusions sous 48 heures

Pour rappel, plusieurs centaines de migrants, qui étaient en errance depuis l'évacuation d'un important camp d'exilés la semaine dernière, ont monté ce lundi un nouveau campement place de la République à Paris, que les forces de l'ordre ont démantelé sans ménagement dans la soirée. Gérald Darmanin a également fait part de sa colère face à des "images choquantes".  "Certaines images de la dispersion du campement illicite de migrants place de la République sont choquantes", a réagi le ministre de l'Intérieur sur Twitter.

Le ministre de l'Intérieur a demandé "un rapport circonstancié sur la réalité des faits au Préfet de police". Un rapport sur l’évacuation du campement illicite place de la République qui lui a été remis ce matin. "Celui-ci m’a proposé la saisine de l’IGPN sur plusieurs faits inacceptables. J’ai demandé à l’IGPN de remettre ses conclusions sous 48h et les rendrai publiques", a assuré le ministre sur Twitter.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.