Vous aimez les jeux télés et vous souhaitez devenir candidat ? Pour cela, il vous faudra passer plusieurs étapes de sélection qui peuvent s'avérer coûteuses. Thierry Puget, du site infojeux.fr, nous livre son expérience sur le sujet.

"Money Drop", "Questions pour un champion", "Les 12 coups de midi"... Avez-vous déjà pensé à participer à l'un de ces jeux télés ? Alors pourquoi ne pas tenter l’expérience. Mais avant de se lancer dans l'aventure, il faut y réfléchir à deux fois car les castings ne sont pas de tout repos. En effet, avant de devenir candidat, sachez que vous devrez passer plusieurs étapes plus ou moins agréables.

Pour s'inscrire, la procédure est semblable pour tous les jeux télévisés. Via le site de la chaîne télévision, vous devez remplir un formulaire du jeu de votre choix en indiquant à quelle date vous souhaitez participer. Vous recevrez ensuite un mail d’invitation à une session de casting. Puis vous devez confirmer votre présence par téléphone en informant un jour et un créneau horaire précis. Pour finaliser votre inscription, vous recevrez un mail vous indiquant le lieu du casting.

"Il faut être décontracté et parler comme on le fait avec ses amis"

Pour devenir candidat, il faut faire face à la concurrence qui est rude. Par ailleurs, les castings ne sont pas toujours faciles pour les débutants. "I l faut être décontracté et parler comme on le fait avec ses amis. Il faut montrer votre potentiel et vos talents", explique Thierry Puget fondateur du site infojeux.fr. Le candidat doit savoir se vendre sans trop en faire. "Pour le jeu 'The Wall' diffusé sur TF1, moins d'1% des personnes castées finissent sur le plateau pour enregistrer", ajoute-t-il.

Les casteurs peuvent reprendre des candidats qui ont déjà participé, mais ils cherchent aussi de nouvelles têtes. "Le plus important est d’avoir une certaine aisance. Par ailleurs, le candidat doit savoir s'exprimer correctement, car il devra parler devant tout le monde", confie Thierry Puget qui selon lui "le candidat doit être à 10 % de plus que son naturel." Autre critère, il doit correspondre à l'esprit du jeu et de la chaîne. 

Publicité
Publicité

Dans la majorité des cas, les casteurs demandent une anecdote aux prétendants. "Pour l'émission 'Tout le monde veut prendre sa place' avec Nagui, il y a une fiche à remplir sur laquelle il faut raconter plusieurs anecdotes", explique-t-il. "Pour ce jeu, la première partie est une discussion. Et si vous faites des 'euh...' vous ne serez pas pris", ajoute-t-il."Pour 'The Wall', il faut d'abord se présenter en binôme puis faire un QCM. La production garde seulement 12 couples sur 120. La deuxième partie est une simulation du jeu filmée et visionnée par les casteurs. Le résultat au questionnaire n'a pas beaucoup d'importance pour 'The Wall' contrairement à 'Q uestions pour un champion'", déclare Thierry Puget.

À lire aussi - Faire de la figuration, un bon moyen de décrocher "un petit rôle au cinéma"

"Au final, les gens perdent souvent plus d'argent qu'ils en gagnent"

Lorsque vous venez de loin pour faire un casting, sachez que votre voyage et votre journée de tournage ne vous seront pas remboursés par la société de production. "Elle n'a pas besoin de se déplacer car les casteurs reçoivent énormément de candidatures. Les gens qui viennent pensent qu'ils pourront gagner de l'argent ou régler leurs problèmes financiers. Il est important qu'un jeu reste un jeu. Au final, les gens perdent souvent plus d'argent qu'ils en gagnent", confie-t-il.

Il peut arriver que certains castings soient effectués via Skype pour éviter que les candidats ne se déplacent. "Pour le jeu de France 2, 'Un chef à l'oreille', le candidat n'a pas eu à avancer un centime, la production a tout pris en charge. Pour les jeux institutionnels tels que 'Slam', 'Les 12 coups de midi', les casteurs effectuent des castings en province. Lorsque vous êtes champion à plusieurs reprises dans le jeu de Jean-Luc Reichmann, vos frais d'hôtel sont couverts", affirme le blogueur.

Participer à une émission peut s'avérer très fatiguant pour le candidat. "Quand vous gagnez plusieurs fois à 'N'oubliez pas les paroles', vous devez retourner en tournage très rapidement. Environ 7 à 8 émissions sont enregistrées par jour. Une semaine de tournage équivaut à un mois d'émissions. Le rythme est très intense. C'est un vrai marathon pour les candidats et les présentateurs", confie-t-il.

À  lire aussi - "Grosse ou enceinte ?" : un jeu télévisé fait scandale aux Pays Bas

Le cas de "Money Drop"

Dans la plupart des jeux télés, vous gagnez de plus en plus d'argent, mais à "Money Drop", le fonctionnement est inverse. "C'est assez étrange, car vous partez avec un gros gain que vous perdez au fur et à mesure, c'est assez frustrant. Les candidats ne sont pas bien à la fin. Certaines personnes sortent en pleurant. Pour y participer Endemol (la société de production) vous fait signer un certificat médical comme quoi vous êtes aptes à participer à un jeu télé. Pour gagner, il ne faut pas être le plus intelligent, il faut savoir garder ses moyens", explique Thierry Puget.

Kevin, 24 ans a passé le casting de "Money Drop" avec un ami. Il nous raconte son expérience. "I l y avait environ 30 autres binômes. Nous sommes tous passés un par un devant tout le monde pour se présenter. Les deux minutes paraissaient interminables. Le jury composé de deux casteurs a ensuite délibéré et a retenu cinq duos pour une deuxième épreuve. Il y avait des gens qui sont venus de Marseille pour passer le casting. Il y a trois à quatre étapes pendant lesquelles on peut être éliminé à tout moment. Tout le processus est expliqué dans le mail de convocation", raconte-t-il.

En vidéo sur le même thème : Money drop, une émission sur le concept des impôts