Delphine Jubillar, une infirmière de 33 ans, a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Son mari, Cédric, est soupçonné de l'avoir tuée et a été mis en examen. D'après ses avocats, ce n'est pas cependant la seule piste que pourraient explorer les enquêteurs.
Delphine Jubillar : les autres pistes (parfois saugrenues) de la défense

Où est Delphine Jubillar ? L’infirmière de 33 ans, disparue depuis la mi-décembre 2020 demeure irrémédiablement introuvable. Aux yeux des enquêteurs, une piste apparaît plus évidente que les autres : ils soupçonnent son époux, Cédric, de l’avoir tuée. Leurs investigations leur ont permis de rassembler des "indices graves et concordants" selon Corinne Chassagne, présidente de la chambre d’instruction de la cour d’appel de Toulouse, qui a préféré garder l’artisan peintre-plaquiste en détention à la maison d’arrêt de Seysses. 

Les avocats de l’époux contestent fermement cette version. Dans les colonnes du Parisien, le 10 juillet 2021, Maître Emmanuelle Franck dénonçait ainsi un dossier "désespérément vide". "Aujourd’hui, il y a encore moins d’éléments contre Cédric Jubillar qu’il n’y en avait avant l’audience de la chambre d’instruction", poursuit-elle encore.

Avec ses confrères, elle a tenu à rappeler plusieurs des autres pistes possibles qui, leur semble-t-il, n’ont pas été assez prises aux sérieux par les forces de l’ordre chargées de l’enquête. Plus d’informations à ce sujet dans notre diaporama.

Qu’est-il arrivé à Delphine Jubillar ? Les autres pistes évoquées par la défense

En l’état actuel des choses, les soupçons continuent de peser sur Cédric Jubillar, qui a dit à plusieurs de ses proches qu’il allait tuer sa femme, rappelle le quotidien régional L’Indépendant. Cette dernière projetait de refaire sa vie avec un autre homme, le fameux "amant de Montauban". Selon les amies de Delphine Jubillar, qui se sont confiées à TF1 le 8 juillet dernier, Cédric Jubillar est décrit comme un homme "colérique", "dur", voire "humiliant" envers sa femme. Valérie est la nourrice des enfants du couple et une amie proche et elle se souvient de violentes disputes entre les deux époux. "S'engueuler en plein milieu de la rue, moi j'ai déjà vu. C'est même choquant", a-t-elle confié. Un mois avant la disparition de l'infirmière de 33 ans, Cédric Jubillar l'aurait même menacée auprès de son amie Valérie. "Il m'a dit : 'Elle veut divorcer', sur un ton méchant. Il a dit : 'Il y a des choses qui vont changer, elle va voir ce qu'elle va voir. Elle veut jouer à ça, on va jouer à ça'".

Les avocats de l’époux ont quant à eux sollicité une nouvelle audition de leur client, dans l’espoir de faire la lumière sur plusieurs des zones sombres de l’enquête. En l'attente, Cédric Jubillar est toujours incarcéré dans la maison d'arrêt de Seysses, la justice ayant rejeté sa demande de remise en liberté. Des conditions de détention qui seraient compliquées malgré sa mise à l'isolement. Selon les informations de Gala, un signalement de la prison aurait été fait par le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) ce mardi 13 juillet. En cause, la surpopulation et l'insalubrité de l'établissement avec des punaises de lit, des cafards dans les cellules et des rats dans les espaces de promenade. 

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.