Port du masque, obligation vaccinale pour les soignants, isolement des cas positifs... Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé qu'une nouvelle levée des restrictions était envisagée dans les semaines à venir. Le point sur ce qui pourrait changer.
Covid-19 : vers une nouvelle levée des restrictions au mois de juin ?IllustrationIstock
Sommaire

Le Covid-19 recule doucement mais sûrement en France.  Selon le dernier point épidémiologique de l'Agence nationale de santé publique, on constate une "confirmation de la baisse des admissions à l’hôpital", une "forte baisse des indicateurs virologiques dans toutes les classes d'âges" ainsi qu'un "taux de positivité toujours élevé mais en diminution". Au 8 mai 2022, l'organisme recense un peu moins de 30 000 nouvelles contaminations, soit 20% de moins que la semaine précédente. On enregistre également 5 722 admissions de patients Covid à l'hôpital entre le 28 avril et le 4 mai 2022, dont 595 en soins critiques. 

La semaine dernière, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a indiqué que cette "nette amélioration" de la situation sanitaire "donnera lieu à des adaptations dans les prochaines semaines". Cela signifie-t-il qu'un nouvel assouplissement des mesures est attendu pour le mois de juin ? Si oui, quelles sont les restrictions susceptibles d'être levées en premier ?

Covid-19 : le port du masque, première restriction assouplie ?

Lors d'une interview sur Brut en avril dernier, le président de la République jugeait "raisonnable" de mettre fin au port du masque dans les transports en commun. Dans les colonnes du Parisien, le chercheur Pascal Crépey partage cette opinion : "Si la situation continue de s’améliorer, ce qui semble s’annoncer, maintenir le masque obligatoire dans tous les transports ne paraît pas forcément utile", a-t-il indiqué. 

Si cette mesure pourrait être la première à disparaître, d'autres pourraient suivre...

Covid-19 : quid de l'obligation vaccinale des soignants ?

Pour rappel, les soignants ont l'obligation de présenter un schéma vaccinal complet ou un certificat de rétablissement au Covid-19 depuis le 15 septembre 2021. Ces personnes pourraient donc bientôt être réhabilités, selon les dernières déclarations d'Emmanuel Macron. Toujours dans les colonnes du quotidien francilien, un urgentiste, Yonathan Freund, est favorable à la fin de cette mesure : "Il n’y a désormais plus aucune raison d’exclure les soignants non vaccinés (...) La contagiosité ne diminue probablement pas si on est vacciné, et d’ailleurs on autorise les soignants à travailler même positifs. Il n’y a pas d’argument objectif qui tienne la route", indique-t-il.

Une dernière mesure, visant l'isolement des cas positifs, pourrait évoluer dans les prochaines semaines. Ce que l'on sait. 

Covid-19 : vers une réduction de l'isolement des cas positifs ?

Une personne testée positive au Covid-19 doit impérativement s'isoler. Pour les malades vaccinés, ou ceux qui ont déjà attrapé le virus les quatre derniers mois, l'isolement doit durer cinq à sept jours. Si un test dit de sortie de l'isolement s'avère négatif au cinquième jour, l'isolement peut prendre fin. Auprès du Parisien, le spécialiste Pascal Crépey est formel : "C'est la mesure à alléger en dernier !". En effet, l'isolement permet de diminuer les risques de transmission du virus et de protéger les personnes âgées, les personnes à risque et les personnes susceptibles de développer une forme grave du virus. 

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.