Pour la police allemande, Christian Brueckner a enlevé et tué la petite Maddie en 2007. Le père d'une de ses anciennes copines se souvient de ses propos glaçants.
Affaire Maddie : les propos douteux du principal suspectAFP

De multiples rebondissements, puis plus rien. L’affaire Maddie a pris un nouveau tournant au mois de juin après plusieurs années d’une enquête infructueuse. La police allemande donnait alors le nom d’un nouveau suspect, Christian Brueckner, âgé de 43 ans et pédophile multirécidiviste. Avec les informations dont ils disposent, les enquêteurs pensent désormais que cet homme a enlevé puis tué la petite fille de 3 ans le soir du 3 mai 2007 à Praia da Luz (Portugal).

"Je peux cacher de la drogue ici"

Des indices ont même été trouvés dans sa "cachette", une maison en ruine en Allemagne, prouvant que Maddie McCann a bien été tuée. Selon un criminologue allemand, interrogé dans l’émission 60 Minutes, le principal suspect aime torturer et tuer ses victimes, tout en filmant ses actes. Malgré la reprise des recherches, le corps de la fillette n’a pas encore été retrouvé. Christian Brueckner finira-t-il par coopérer avec les forces de l’ordre allemandes ?

Interrogé par The Sun, le père d’une ancienne compagne du suspect fait des révélations glaçantes. Selon lui, la police allemande est toujours "très convaincue" qu’il est bien responsable de la disparition de Maddie McCann. "Ils ont dit qu’ils avaient résolu l’enquête à 90% et ils semblaient vraiment confiants", ajoute-t-il. Cet homme a rencontré Christian Brueckner en 2007, année de la disparition de la fillette. Selon lui, l’Allemand lui aurait montré son campi-car en disant : "Regarde, je peux cacher de la drogue ici ou même un petit enfant".

Christian Brueckner a-t-il dissimulé la fillette dans son camping-car ? Des maillots de bain pour enfants ont déjà été retrouvés par les enquêteurs dans ce véhicule appartenant au suspect... Treize ans plus tard, ces mots prononcés par le suspect lui glacent le sang : "Si j’avais su ce que je sais aujourd’hui, je l’aurais tué (…) ça me fait frissonner quand je pense à lui, en train de jouer avec ma petite-fille de six ans".

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.