Christian Brueckner est le suspect numéro un dans la disparition et le meurtre de Maddie McCann. Un ami du criminel raconte ses blagues macabres au sujet de la petite fille…
Affaire Maddie : les confidences troublantes d’un ancien ami du suspectAFP

Christian Brueckner est un pédophile multirécidiviste, actuellement emprisonné à Kiel, en Allemagne, pour trafic de stupéfiants. De plus, il fait appel de sa condamnation pour le viol d'une touriste américaine de 72 ans en 2005. Il a été condamné plusieurs fois pour des crimes sexuels et fait actuellement l'objet d'enquêtes pour disparitions, viols et meurtres d'enfants dans plusieurs pays d'Europe… Depuis le mercredi 3 juin 2020, cet homme est le suspect numéro un dans l'affaire de la disparition de la petite Maddie, en 2007. Cette enfant qui avait trois ans à l'époque des faits passait des vacances avec sa famille à Praia da Luz, au Portugal, avant d'être enlevée. Après de nombreux rebondissements, l'enquête se recentre donc sur Christian Brueckner, homme allemand de 43 ans. 

Les autorités allemandes estiment ne pas encore avoir assez de preuves contre le ravisseur présumé, pour l'inculper. Toutefois, elle collectionne les témoignages accablants, les messages sordides en ligne avec un autre pédophile ou encore les confidences d'ex-petites amies. La liste d'éléments à charge continue de s'allonger avec les confessions d'un ancien ami du suspect allemand. 

Affaire Maddie : "C'était comme un trophée pour lui"

Une connaissance de Christian Brueckner révèle au quotidien britannique The Mirror les détails de quelques discussions macabres qu'il a pu avoir avec le criminel par le passé. Il évoque notamment la fois où il a reçu un courrier officiel des forces de l'ordre allemandes. Cette convocation lui demandait de servir de témoin dans l'affaire Madeleine McCann. Selon l'ex-ami du coupable présumé, Christian aurait déclaré : "Ils m'envoient ça seulement parce que j'ai vécu douze ans au Portugal et que j'habitais près de là où cela s'est passé… Je n'ai rien à voir avec cela, ils essaient de m'avoir". Ensuite, il se serait moqué de la police allemande en agitant fièrement l'enveloppe qui contenait la convocation. Le témoin anonyme confesse : "Il riait. Il agitait sans cesse cette feuille. J'ai senti que c'était comme un trophée pour lui". 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : L'enquête sur la disparition de Maddie est rouverte

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.