Retraite : dans quel cas votre pension est-elle susceptible d’être révisée ?
La pension de retraite ne peut pas, en théorie, être révisée à la baisse. En pratique, il arrive parfois que les revenus des retraités chutent. Explications.

Les retraités ont de quoi se frotter les mains. Et pour cause ! Ils devraient bientôt bénéficier d’une importante revalorisation de leur pension, promise par le président-candidat alors qu’il n’était qu’en campagne pour sa réélection. Depuis, observe Ouest-France sur son site, la Première ministre a eu l’occasion de revenir plus en détail sur l’engagement du chef de l’Etat. Elisabeth Borne déclarait en effet, en juin dernier, que les revenus des retraités seraient augmentés de 4% en juillet. Très concrètement, cela signifie donc que la hausse sera perceptible en août, du fait des délais en matière de versements.

Ceci étant dit, force est de constater que le principe de revalorisation soulève certaines questions. Si le montant de pension de retraite est susceptible d’évoluer, d’autres types de révision peuvent-elles avoir lieu ? Faut-il, parfois, craindre une baisse de sa pension de retraite ? Plus d’informations à ce propos dans notre diaporama, que vous retrouverez en conclusion de cet article.

Revalorisation des pensions de retraite : les retraites complémentaires sont-elles concernées ?

La revalorisation promise par la cheffe du gouvernement concerne les retraites de base, rappelle le titre de presse après en avoir eu confirmation directement auprès du cabinet du secrétaire d’Etat chargé des Retraites et de la Santé au travail. “Les revalorisations qui sont habituellement effectuées au 1er janvier de chaque année portent sur les régimes de base et les régimes intégrés (le régime des fonctionnaires notamment) pour lesquels il n’y a pas de pension complémentaire”, ont ainsi fait savoir les équipes gouvernementales. Cela s’explique par le fait qu’il ne revient pas au gouvernement de gérer les retraites complémentaires.

1 - La pension "baisse"

1/10
1 - La pension "baisse"

En théorie, la pension de retraite ne peut pas baisser, comme l’a d’ores et déjà expliqué Planet. Il ne s’agit pas d’une prestation soumise à condition de ressource et son montant est supposé définitif. Cependant, la perte “d’à côtés” financier peut tout de même engendrer une baisse de revenus, souligne La retraite en clair. Explications.

Le cas du cumul emploi-retraite

2/10
Le cas du cumul emploi-retraite

Le cumul emploi-retraite constitue l’unique contradiction aux préceptes évoqués : il peut, en effet, engendrer une baisse en dure de la pension de retraite. Un nouveau revenu d’activité perçu avant les 67 ans mais après la liquidation des droits engendre parfois (tout dépend des régimes) une réduction temporaire du montant de la pension.

Avez-vous perdu votre pension de réversion ?

3/10
Avez-vous perdu votre pension de réversion ?

La perte de la réversion, qui peut être le fruit de plusieurs facteurs, engendre de facto une baisse de revenus pour le ou la bénéficiaire qui profitait des versements. Cela peut résulter d’une augmentation globale des ressources de l’individu concerné, le dispositif étant soumis à des plafonds de ressources, ou à une nouvelle union. Tout dépend, encore une fois, des régimes.

Vous touchiez certaines prestations sociales dont le montant a été revu à la baisse

4/10
Vous touchiez certaines prestations sociales dont le montant a été revu à la baisse

Certaines prestations sociales, comme l’Aspa dont Planet a eu l’occasion de parler à plus d’une reprise, sont susceptibles de voir leurs montants modifiés en cas de rentrée d’argent du côté du retraité. Ils peuvent donc baisser et entraîner une baisse des revenus perçus à la retraite.

Voir la suite du diaporama

Vous subissez un effet de seuil et payez davantage d’impôts

5/10
Vous subissez un effet de seuil et payez davantage d’impôts

Certains retraités, après une revalorisation de leur pension, ont été amenés à passer un palier fiscal. Malheureusement pour eux, comme à pu l’expliquer Planet, ils sont parfois victimes d’effet de seuils : ce que la revalorisation leur offre, l’administration fiscale le reprend ensuite…

2 - La pension n’est plus versée

6/10
2 - La pension n’est plus versée

Il arrive parfois que la pension de retraite ne soit tout simplement plus versée. Dans la plupart des cas, c’est le fruit d’une erreur. Reste à voir qui, au juste, est le responsable…

L’administration a fait une erreur, elle vous croit mort(e)

7/10
L’administration a fait une erreur, elle vous croit mort(e)

Les témoignages sont légions. Régulièrement, l’administration fait des erreurs, notamment quand les retraités côtoient des homonymes. Le décès de l’un peut alors engendrer la perte de la retraite de l’autre, rappelle Capital, qui explique qu’il est souvent ardu de prouver à l’administration que l’on est encore en vie.

Vous vous expatrié(e) et n’avez pas communiqué votre certificat de vie

8/10
Vous vous expatrié(e) et n’avez pas communiqué votre certificat de vie

Partir à l’étranger n’implique évidemment pas de faire une croix sur sa pension de retraite. En témoignent en effet les 7,4% des retraités qui ont décidé de s’expatrier, ce qui représente tout de même 15 millions de personnes, note Notre Temps. Seulement voilà : pour continuer à percevoir sa pension de retraite, il est indispensable d’envoyer son certificat de vie à l’administration au moins une fois par an. Attention, dès lors, à ne pas oublier !

3 - Votre pension augmente

9/10
3 - Votre pension augmente

Il peut arriver, aussi, que le montant perçu par les retraités augmente. On parle alors de revalorisation de la pension de retraite. Celle-ci dépend de plusieurs facteurs…

Votre pension fait l’objet d’une revalorisation

10/10
Votre pension fait l’objet d’une revalorisation

En France, les pensions de retraite ont d’abord été indexées sur les salaires, puis sur l’inflation. Dorénavant, si les prix à la consommation augmentent, la pension de retraite aussi (sauf si l’exécutif au pouvoir décide du gel des pensions). C’est précisément pourquoi Emmanuel Macron s’est engagé à revaloriser de 4% les retraites en juillet 2022.