En principe, lorsque vous recommencer à travailler après avoir pris votre retraite, vous ne pouvez pas obtenir de nouveaux droits. Et ce, alors même que vous continuez à cotiser. Une situation exceptionnelle que voici permet toutefois d'augmenter votre pension.

Vous envisagez de reprendre une activité salariée alors que vous êtes en retraite comme 397 038 Français en 2019 ? Si cela vous permet d’augmenter votre pouvoir d’achat, votre pension de retraite, elle, reste inchangée, contrairement à la retraite progressive. Ce procédé permet de comptabiliser des trimestres et des points supplémentaires acquis durant toute la période.

À l’inverse, depuis la réforme des retraites de 2014, quand un retraité reprend une activité rémunérée après avoir liquidé ses pensions, il n’obtient pas de droits supplémentaires. Pourtant, à l’instar des autres actifs, il continue à cotiser. Cumuler emploi et retraite ne lui permet donc pas d’améliorer sa pension. Et ce, quel que soit le régime dans lequel il cotise.

Il existe cependant une exception.

Cumul emploi-retraite : les militaires peuvent obtenir de nouveaux droits

Salariés, indépendants, professions libérales, fonction publique… Une règle applicable au sein de l’ensemble des régimes de retraite permet de continuer à accumuler des droits à la retraite auprès des régimes de base et complémentaire, rapporte Capital.

Elle s’applique aux titulaires d’une pension militaire. Les militaires reprenant une quelconque activité professionnelle peuvent ainsi augmenter leur pension par le jeu des cotisations liées à leur nouvelle activité professionnelle.

Cela s’explique par le fait que les militaires ont des carrières plus courtes. Leurs uniques pensions de retraite seraient donc insuffisantes pour subvenir à leurs besoins sur une période plus longue que la retraite. Ils n’ont en effet pas de contrainte d’âge minimum pour pouvoir liquider leurs droits. La justification d’une durée de services minimum, variable selon leur grade, suffit. Elle est de 27 ans pour les officiers et de 17 ans pour les militaires du rang et les sous-officiers.

Si ces conditions ne sont pas remplies, ils doivent toutefois patienter jusqu’à 52 ans, pour demander leur pension militaire.

Notons également que les sous-officiers et militaires du rang peuvent cumuler pensions et revenus d’activité intégralement lorsqu’ils ont effectué au moins 25 ans de services effectifs, chez un employeur public ou privé.

Comment se préparer pour bien vivre sa retraite ? Echangez gratuitement avec notre formatrice !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.