La vie d'un retraité, en France, peut s'avérer particulièrement complexe. C'est pourquoi ils sont nombreux à réclamer davantage, parfois même une prime exceptionnelle. Explications.
Sommaire

Ils touchent 1 528 euros, en moyenne. Force est de constater qu'en France, la pension mensuelle perçue par les retraités est loin d'être particulièrement élevée. Pire encore : elle était en baisse en 2018, rapporte MoneyVox, qui s'intéresse au niveau de vie des anciens actifs et s'appuyait alors sur les informations du ministère de la Santé et des solidarités. Une situation inquiétante, qui résultait alors de la hausse de la CSG.

Certes, le gouvernement est depuis revenu sur ce sujet. Au moins partiellement. Pour autant, cela ne signifie pas nécessairement que la situation des retraités soit beaucoup plus enviable. Ils profitent actuellement d'un niveau de vie statistiquement plus élevé que celui des actifs, mais tout cela devrait changer à plus ou moins court terme, ainsi que l'a déjà expliqué Planet.

Ce n'est pas tout ! Comme le rappelle Capital, les Françaises et les Français ayant mis un terme définitif à leur activité professionnelle doivent aussi composer, depuis des années, avec la sous-revalorisation de leurs multiples sources de revenus que sont les pensions des régimes général et complémentaire. Ce qui n'empêche pas certains experts de souligner le caractère privilégié de leur situation, notamment au regard de la gestion de la crise sanitaire. Une analyse qui ne fait cependant pas consensus, y compris dans nos colonnes.

Les pensions de retraite ont été revalorisées en 2021

Une chose est sûre : depuis le premier jour de la nouvelle année, les pensions de base - versées par la Caisse nationale d'assurance vieillesse, donc - ont été revalorisées de 0,4%. Ce que reconnaissent et félicitent plusieurs des organisations représentant les retraités ! Mais, assurent-elles, c'est loin d'être suffisant. "Cette augmentation n'est pas faramineuse par rapport à l'évolution des biens et des services", souligne par exemple le secrétaire général-adjoint de l'union confédérale des retraités de Force ouvrière, Didier Hotte. C'est pourquoi ils réclament davantage. Explications.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.