Le rapport annuel du Conseil d'orientation des retraites vient d'être publié. Et il invite les retraités à se préparer à la baisse de leur niveau de vie. Explications.
Sommaire

Les retraités ont-ils profité trop longtemps ? En France, ils ont longtemps bénéficié d'un niveau de vie statistiquement supérieur à celui du reste de la population. Tout a commencé dans les années 1970, indique le Conseil d'orientation des retraites (COR), qui publiait son nouveau rapport annuel ce jeudi 26 novembre 2020, date à partir de laquelle le décrochage des actifs devient évident. L'écart entre ces deux catégories de Français s'est creusé jusqu'en 1996, à la suite de multiples réformes plus favorables aux retraités qu'aux autres, ainsi que l'a déjà expliqué Planet. Mais tout est sur le point de changer, poursuit le Cor.

Le niveau de vie des retraités est sur le point de chuter. Au moins comparativement à celui des actifs…

Le phénomène sera long, assure l'organisme, mais la bascule ne fait désormais plus aucun doute. Les retraités ont tout intérêt à jouir de cette fin d'année 2020, car elle compte théoriquement parmi les dernières avant l'inversement de la tendance, estime le rapport. Dans l'immédiat, ils profitent encore d'un niveau de vie équivalent à 104% celui du reste des contribuables, du fait d'une progression de l'inflation plus rapide que celle des salaires moyens. Tout cela devrait changer d'ici la moitié des années 2020, note Capital, qui reprend les informations du Cor.

Retraites : les pensions vont progresser moins vite 

Le conseil d'orientation des retraites prévoit plusieurs scénarios, sur la base des différentes hypothèses de croissance, dont certains sont moins défavorables aux Françaises et aux Français ayant liquidé leurs droits. Entre 2018 et 2070, les pensions devraient théoriquement gonfler de 21 à 46%. À titre de comparaison, les salaires pourraient gagner entre 68 et 134%.

Dès lors, le niveau de vie des retraités devrait chuter entre 88 et 92% de celui du reste de la population, d'ici 2040. En 2070, il aura atteint un nouveau palier et ne représentera que 75 à 83% de celui des travailleurs…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.