Combien coûte le chef de l'Etat ? A en croire les récents travaux d'une chercheuse en droit, il s'agit là d'une information que l'Elysée n'est pas prête à communiquer. En dépit des engagements d'Emmanuel Macron en faveur de la transparence…
Sait-on combien est payé Emmanuel Macron ? L'Elysée refuse de dévoiler ses fiches de paieAFP

On lui a opposé une fin de non recevoir.  Cette chercheuse en droit, du nom de Lucie Sponchiado, s’est adressée directement à l’Elysée afin, explique-t-elle, de connaître le détail exact de la rémunération du chef de l’Etat. Le Château n’a pas consenti à la lui communiquer, rapporte Le Monde, jugeant de telles informations non nécessaires à la poursuite des travaux engagés par la juriste et son équipe. “A l’origine de cette demande, il y a mon travail d’enseignant-chercheur : le régime indemnitaire du président de la République a été modifié en 2007, puis en 2012, et je souhaitais voir comment cela avait été concrètement mis en œuvre”, détaille-t-elle dans les colonnes du quotidien.

Cette réponse du palais a de quoi surprendre, puisque la constitution garantit depuis avril 2020 le libre accès aux documents administratifs… Dont font théoriquement partie les fiches de paie du chef de l’Etat que la maître de conférences en droit public demande à voir. La CADA (Commission d’accès aux documents administratifs), l’autorité chargée de veiller à la bonne application de ce droit constitutionnel, a d’ailleurs tranché en sa faveur le 7 janvier 2021 ; sous réserves que “les mentions relevant de la vie privée, en particulier celles liées à la situation familiale et personnelle et à la situation fiscale du président de la République” soient soustraites d’une façon ou d’une autre de la copie du document qui lui sera envoyé.

Pourquoi l’Elysée ne veut-il pas communiquer les fiches de paie d’Emmanuel Macron ?

Pourtant, l’Elysée persiste et signe : les fiches de paie d’Emmanuel Macron ne seront pas communiquées. Et ce, alors même qu’il a lui-même fait savoir qu’il était favorable à la transparence de la rémunération des élus. Alors candidat à l’élection présidentielle, c’est là le discours que tint Emmanuel Macron le 20 mars 2017, date du grand débat. Il évoquait, certes, les parlementaires mais pas seulement.

Ces refus successifs cachent-ils quelque chose de suspect ? Le président perçoit-il davantage qu’annoncé initialement ? La chercheuse a sa petite idée.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.