Si le chef de l'Etat veut effectivement réformer les retraites avant la fin de son quinquennat, il va lui falloir faire vite : la dernière fenêtre de tir se rapproche.
Réforme des retraites : Emmanuel Macron n'a plus qu'une seule date s'il veut la faire passer avant 2022AFP

Le président veut sa réforme des retraites. C’est notamment pour cela qu’il réunissait à l’Elysée syndicats et organisations patronales le mardi 6 juillet 2021, informe Capital. Le chef de l’Etat a fait montre d’une volonté de réformer comparable à celle des débuts et ce sur plusieurs sujets parmi lesquels la révision de notre modèle de solidarité inter-génération. Emmanuel Macron l’a donc dit devant les partenaires sociaux : il n’entend pas rester bras croisés jusqu’au prochain scrutin. Il faut bouger en amont.

Quelque soit la transformation que le président décide d’engager - plusieurs lignes s’opposent visiblement à ce sujet, au sommet de l’Etat -, il n’a donc plus beaucoup de temps pour la mener à bien. Plus beaucoup d’espace non plus ; compte tenu de la réalité du calendrier politique. "Il ne faut pas perdre de vue combien l’agenda législatif est chargé en ce moment", rappelle d’entrée de jeu le politologue Olivier Rouquan, qui souligne toutefois qu’il ne s’agit pas là d’un obstacle insurmontable. "Sur le plan théorique, il peut tout à fait déclarer l’urgence et faire voter un texte. Le problème, évidemment, est celui de son contenu", pointe-t-il encore. 

Réforme des retraites : Emmanuel Macron prêt à adapter le calendrier législatif ?

Rien de tout ceci ne semble poser un vrai souci aux yeux d’Emmanuel Macron. En témoigne l’article des Echos, qui rappelle combien l’hôte de l’Elysée est prêt à faire de la place pour la réforme… 

Il ne s’agit pas, à priori, de permettre l’arrivée du régime universel. En revanche, il est possible que le chef de l’Etat planche sur un report de l’âge de départ à la retraite - de 62 à 64 ans - ou… sur une reprise des concertations avec les organisations syndicales. Ces dernières sont d’ailleurs assez remontées contre la première option ; ainsi que l’a déjà expliqué Planet. "Il n’y a pas de voie de passage pour une mesure paramétrique à l'automne prochain", a ainsi insisté Laurent Berger, patron de la CFDT. Mais pourquoi l’automne, plutôt que l’été ou l’hiver ?

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.