Le président de la République et son entourage ont affirmé que le temps ne constituait pas un obstacle à la réforme des retraites. Quel projet pourront-ils donc mener ?
Réforme des retraites : ce que Macron a encore le temps de faire, ce qu'il ne peut plus engagerAFP

Ils n’en veulent plus. Pour l’essentiel, les Français ne souhaitent pas qu’Emmanuel Macron engage la réforme des retraites qu’il s’était pourtant promis de mener, indique Le Point sur son site. C’est en tout cas ce qui ressort de la dernière étude OpinionWay-Square menée pour Les Echos et Radio Classique. Rien ne permet, en l’état, d’y lire un manque d’adhésion particulièrement prégnant au projet du président de la République puisque nombre des sondés estiment tout de même qu’il faudra, un jour ou l’autre assurer la pérennité du système. Simplement, la question n’est pas d’actualité.

"Les Français jugent que ce sujet majeur ne peut pas être réglé dans les dix mois qui viennent. Ils n'envisagent pas que l'on se contente d'appliquer la réforme inachevée de 2020", précise ainsi le sondeur Bruno Jeanbart. Une analyse que n’approuvent guère certains des conseillers du locataire de l’Elysée. "La crise covid n’a rien changé", soutiennent enfin quelques-uns des proches d’Emmanuel Macron, questionnés par Le Figaro. Et de poursuivre, sans ambages : "Elle a plutôt conforté la nécessité de la réforme, qui ne pourra pas être identique à la précédente. Le temps restant n'est en tout cas pas un obstacle".

Quelle réforme des retraites Emmanuel Macron peut-il encore mener, moins d’un an avant l’élection ?

"A-t-il encore le temps de mener la réforme des retraites ? Il ne faut pas perdre de vue combien l’agenda législatif est chargé en ce moment", rappelle d’entrée de jeu le politologue Olivier Rouquan, pour qui il serait assez peu probant de s’attaquer à un tel chantier dans l’immédiat. "Sur le plan théorique, il peut tout à fait déclarer l’urgence et faire voter un texte. Le problème, évidemment, est celui de son contenu", souligne encore le spécialiste.

Sans grande surprise, une réforme paramétrique - plus proche de ce qu’a pu défendre Bruno Le Maire - sera plus simple à mener qu’une transformation de fond de notre système de solidarités intergénérationnelles. Mais elle ne serait pas, elle non plus, sans poser de sérieux problèmes…

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.