Combien de couples divorcent en France chaque année et pourquoi ? Le taux de divortialité est-il supérieur à celui des mariages ? Les chiffres recensés par L'Insee permettent de comparer les données.
Les 10 départements où on divorce le plus

Se dit-on oui pour la vie ? Si les couples qui se marient y croient leur de la prononciation de leurs vœux, dans les faits, les pactes d’amour sont souvent brisés. En effet, si le nombre de divorces varie d’une année à l’autre, il a considérablement augmenté. Selon les données de l’Insee, 128 043 divorces ont été prononcés en 2016, contre 44 738 en 1972. Afin de simplifier les démarches, très longues et coûteuses et pour désengorger les tribunaux des juges aux affaires familiales, "depuis le 1er janvier 2017, les divorces par consentement mutuel ne sont plus du ressort du juge" note l’Insee dans son édition 2020. "Ces derniers sont enregistrés par un notaire, sauf si un enfant demande à être auditionné".

Avec ce changement législatif, "le nombre de divorces par consentement mutuel enregistrés par un juge, déjà divisé par deux en 2017, devient négligeable en 2018 (300, après 33 500 en 2017)", détaille l’institution. Au total, en 2018, 62 300 divorces ont été prononcés par un juge. Côté mariage, en 2019, 227 000 mariages ont été célébrés, dont 221 000 entre personnes de sexe différent et 6 000 entre personnes de même sexe. 

Quant au taux de divortialité, il est de 10 environ. Cela signifie que, chaque année, 10 couples mariés sur 1000 divorcent (soit 1%). Le taux du divorce en France est néanmoins beaucoup plus élevé, puisque près de 45% des mariages finissent par un divorce.

À quoi sont en revanche dues ces ruptures d’union ?

Divorce : la liste des causes les plus fréquentes

Un mariage sur deux ne durerait pas plus de 9 ans en France. Les couples mariés se sépareraient après 5 ans d'union, indique le site spécialisé Justifit.

En voici les principales causes :

  • L’infidélité : elle serait à l’origine d’un tiers des demandes de divorce
  • L’égoïsme du partenaire (manque d’affection, de soutien, etc.) : il concerne 22% des demandes de divorce
  • Le mauvais caractère : 15% des demandes de divorce
  • Les comportements abusifs (dont la jalousie : 15% des demandes de divorce ;
  • Les désaccords concernant l’avenir, les objectifs poursuivis (maison, enfants, animal domestique…) : près de 15% des demandes de divorce
  • L’incompatibilité : plus de 10% des demandes de divorce
  • L’argent et le travail (perte d’un emploi, dettes…) : plus de 10% des demandes de divorce
  • Les beaux-parents : un peu plus de 10% des demandes de divorce

Quelles sont par ailleurs les 10 départements au sein desquels on divorce le plus ? Découvrez-les dans notre diaporama ci-dessus (données de l’Insee de 2016).

 

A la proche de la retraite ? Faites le point de votre situation avec nos formateurs

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.