Ecouter l'article :

Planet Media et l'Ifop ont demandé aux 50 ans et plus quelles sont selon eux les plus grandes qualités que devra avoir le prochain président de la République. Découvrez leurs réponses ! 
Futur président : quelles sont ses qualités les plus importantes, selon les 50 ans et plus ?AFP

A quoi pourrait ressembler le candidat rêvé des Françaises et des Français de plus de cinquante ans ? Ils en ont, semble-t-il, une idée assez précise ! C’est en tout cas ce qui ressort du sondage exclusif réalisé par l’Ifop pour Planet au sujet de leurs attentes à l’approche de la prochaine élection présidentielle. Ils savent ce qu’ils préfèrent comme situation maritale ou comme parcours de vie… Mais ont-ils des désidératas spécifiques au regard de son caractère ? Pour en savoir plus, 1 012 personnes majeures - dont 502 individus au moins quinqagénaires - ont été interrogés selon la méthode des quotas entre le 14 et le 15 avril 2021. Elements de réponse.

Si le prochain chef de l’Etat espère remporter l’adhésion des quinquagénaires, il lui faudra se montrer capable d’un certain nombre de qualités et, à bien des égards, s’éloigner de la ligne qui fut celle d’Emmanuel Macron d’un bout à l’autre de son quinquennat… Il ne s’agit plus d’être jupitérien ou rigide jusqu’à l’autoritaire mais bien d’être en mesure d'écouter, de faire preuve d’ouverture. C’est en tout cas la première des exigences des 50-64 ans en la matière, qui sont 77% à prôner ce type de comportement. Passé 65 ans, ce trait de caractère apparaît plus important encore, puisqu’ils sont 80% à l’appeler de leur voeux.

IFOP, pour Planet

Le candidat idéal des 50 ans et plus : vers un président plus empathique ?

Pour 77% des 50-64 ans, le candidat idéal doit même être capable de se remettre en question. Les plus de 65 ans y sont un peu moins attachés : ils ne sont "que" 76% à juger ce point important. En revanche, ils préfèrent nettement un candidat déterminé (76 %), qui ne séduirait "que" 68% des quinquagénaires.

De la même façon, la détermination du candidat rêvé fait l’objet d’un plus grand désir quand l’on vieillit. Il s’agit d’un critère essentiel pour 73% des 65 ans et plus contre seulement 67% des 50-64 ans.

Le président, en revanche, devra faire montre d’un calme à toute épreuve. Cette fois l’écart entre les 50-64 ans (60%) et les plus de 65 ans (63%) est moins marqué. Il n’est que de trois points. En outre, il devrait aussi faire preuve de sa culture pour 56% des 50-64 ans et 63% des 65 ans et plus.

En plus de l'honnêté qu'ils exigent de lui, les plus jeunes de nos aînés souhaitent le voir capable de bienveillance à 62%. Un trait jugé moins essentiel par les moins jeunes d’entre eux, qui ne sont que 54% à estimer ce type de trait de caractère impératif. De la même façon, les quinquagénaires sont plus nombreux à souhaiter un ou une candidate humble (63%) quand moins d’un Français sur deux âgé de plus de 65 ans (48%) y voit là une nécessité.

Personne, parmi les citoyens les plus âgés encore en mesure d’aller voter, aucun ne semble juger vraiment primordial que le candidat les représentant soit sympathique. En effet, ce trait de personnalité n’est nécessaire qu’aux yeux de 41% des 50-64 ans et 50% des 65 ans et plus. Leur candidat peut aussi se permettre de ne pas être très charismatique (qualité requise pour 34% des 50-64 ans et 40% des 65 +) ou très cultivé scientifiquement parlant (qualité requise pour 20% des 50-64 ans et 21% des 65 +)... Tant qu'il prend en compte leur santé et leur sécurité. Plus d'informations en suivant ce lien. 

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Vidéo : Quel ancien président de la République coûte le plus cher ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.