Auprès des sapeurs-pompiers de Paris et face à l'incendie de la cathédrale, Emmanuel Macron a affiché une bien étrange mimique à en croire le cliché qui circule sur les réseaux sociaux. Le président semble même esquisser un début de sourire. Il n'en est rien.
AFP

Emmanuel Macron, hilare devant Notre-Dame : une fake news ?

L'image fait le tour des réseaux sociaux. Alors qu'ils se rendaient sur le parvis de la cathédrale le soir du drame qui a ravagé Notre-Dame de Paris, Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont été capturés par les caméras des nombreux medias qui couvrent l'événement. Sur l'une des images, les deux hommes ont l'air amusés du terrible événement qui se déroule pourtant à quelques mètres d'eux. Il n'en faut pas plus, assure le journal Le Monde, pour que le cliché soit partagé des milliers de fois, particulièrement dans les groupes Facebook de soutien aux "gilets jaunes" qui commencent à douter sévèrement de la sincérité du chef de l'Etat. D'autres s'en prennent au chef de l'Etat sur Twitter.

Publicité
Publicité

"Le vrai visage de Macron et de son 1er Ministre, hors des caméras, devant Notre-Dame de Paris !! (Visiblement… quelque chose les font vraiment rire !..) Après… ça vient pleurer devant les caméras !!.. VRAI CINEMA", écrivent par exemple certains internautes sur Facebbok.

Problème ? Si ces images ne sont pas fausses à proprement parler, elles ne sont pas vraies pour autant. Emmanuel Macron et Edouard Philippe se sont effectivement rendus, lundi 15 avril, devant la cathédrale de Paris alors qu'elle brûlait encore. Ils étaient accompagnés, souligne le quotidien, de plusieurs membres du gouvernement. L'image qui fait aujourd'hui polémique est issue de la séquence vidéo publiée par l'agence de presse française CLPRESS.

Or, poursuit le site d'information du Monde, l'extraction de ce cliché a considérablement dénaturé le sens de la séquence.  "Le président et le premier ministre ont en réalité un air plutôt sérieux", écrivent les décodeurs du quotidien du soir. Le Premier ministre porte le poing à sa bouche, tandis qu'Emmanuel Macron n'esquisse pas le début d'un sourire mais d'une moue. "Dans ce cas précis, une image ne vaut pas mille mots. Elle est, bien au contraire, instrumentalisée et figée au 'bon moment' à des fins pas très honnêtes", note le journal d'information politique et générale.

Publicité

Emmanuel Macron : les multiples fake news qui visent Notre Dame

Depuis le dramatique incendie qui a frappé Notre-Dame de Paris, les théories du complot et les fakes news se multiplient rapporte BFMTV. La première d'entre elle conteste d'ailleurs la nature accidentelle du sinistre, évoquant l'hypothèse d'un attentat. Sur le plateau de la chaîne américaine Fox News, l'élu Français Karsenty n'hésitait pas à alimenter cette théorie dès lundi. "Bien sur, le politiquement correct va vouloir nous faire croire que c'est un accident", assénait-il.

D'autres y ont vu une forme de "punition divine" à l'encontre de la France. C'est le cas de tabloïds serbes, mais aussi d'internautes choqués par le tweet humoristique jugé blasphématoire d'un jeune Français, plusieurs fois menacé depuis.

Certains, rappelle l'AFP, ont également confondu l'une des statues de la cathédrale avec une personne sur le toit, présentée comme "un déséquilibré".  Quand ils ne confondaient pas certains pompiers avec des "gilets jaunes".

Publicité

Vidéo : Réforme des retraites : Edouard Philippe pique une grosse colère