Parti des combles de Notre-Dame de Paris, un violent incendie a ravagé tout un pan de la cathédrale. La piste accidentelle est privilégiée par les enquêteurs. Une situation qui n'est pas sans rappeler le désastre qui, par le passé, a frappé d'autres édifices…
AFP

Notre-Dame de Paris saccagée par un violent incendie : que sait-on des causes du drame ?

"Les deux tiers de la toiture de Notre-Dame ont été ravagés", a expliqué le général Jean-Claude Gallet. Commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, il est intervenu avec ses troupes pour neutraliser l'incendie qui menaçait de faire vaciller la cathédrale. Il a finalement été maîtrisé après une nuit de lutte, rapporte le journal Le Monde. Si "le pire a été évité", assure Le Figaro, "le bilan matériel est dramatique", a reconnu Gabriel Plus, lieutenant-colonel et porte-parole des pompiers de Paris. Pour l'heure le motif criminel semble exclu par le parquet, qui a ouvert une enquête préliminaire.

Toutefois l'incendie de Notre-Dame n'est pas sans rappeler celui d'autres édifices religieux français. Certains drames présenteraient d'ailleurs de nombreuses similarités comme celui survenu en 2015, à Nantes. Des parallèles que les internautes n'ont pas manqué de dresser.

"C'est désolant, et encore causé par des travaux de rénovation sur la toiture, comme la cathédrale de Nantes quand j'étais jeune, ou plus récemment la basilique Saint Donatien, le château de Mesnieres en Braye, l'hôtel Lambert etc…", estime l'un d'entre eux dont la pensée est reprise sur certains réseaux sociaux. Il pointe du doigt un processus souvent analogue.

"On soude des éléments métalliques tels que chéneaux en zinc, posés sur des éléments de charpente en bois, qui sont portés localement à plus de 270 degrés. Même à l'abri de l'air, une réaction de pyrolyse démarre et continue silencieusement car exothermique. Cette réaction progresse dans la pièce de bois et gagne de proche en proche jusqu'à atteindre une partie exposée à l'air, ce qui permet enfin à la fumée de s'échapper. Il est alors trop tard pour éviter l'incendie car cette fumée remplie de radicaux libres s'enflamme alors immédiatement. (tétraèdre du feu)", poursuit-il.

En pratique, l'incendie de la cathédrale Saint-Pierre de Nantes aurait été déclenché par un chalumeau resté allumé, le 28 janvier 1972 indique 20 minutes. Cependant, le drame qui a ravagé la basilique Saint-Donatien résulte effectivement d'une opération de soudure, souligne le quotidien régional Ouest-France. Il n'est donc pas impossible que celui de Notre-Dame de Paris connaisse le même type d'origine.  Là encore, ce sont des combles qu'a démarré le sinistre…

"Ce processus reste discret avant l'éclatement de l'incendie puisque aucune fumée ne pouvait s'échapper avant que la pyrolyse (dite encore improprement "combustion lente" ou sans flamme) n'atteigne une partie exposée à l'oxygène de l'air", détaille encore l'internaute. Un phénomène de pyrolyse engendre, en effet, la forte hausse de la température d'un composé organique. Le contact avec l'oxygène provoque une combustion.

Incendie de Notre-Dame : les autorités pointées du doigt ?

Sur le plateau de France Info, certains ont récemment estimé que l'incendie aurait pu être évité. C'est notamment le cas de Didier Rykner, rédacteur en chef du magazine La Tribune de l'Art, rappelle le site d'information L'Internaute.

"J'ai visité il y a quelques temps l'église de la Madeleine. J'ai pris des photos de prises électriques dans tous les sens… Ce n'est absolument pas aux normes. Demain la Madeleine peut flamber", s'est-il indigné… Non sans pointer la maire de Paris, Anne Hidalgo, du doigt. "Il faudrait que madame Hidalgo se rende compte que les églises de Paris sont dans un état désastreux", assène-t-il.

Stéphane Bern, pour sa part, s'est ému de la destruction partielle de la cathédrale parisienne. "Oui, on va la reconstruire mais il faut 40 ans et nous ne serons plus là", s'est-il désolé, en larmes, aux micros de RTL. Avant d'inviter toutes celles et ceux qui le peuvent à donner pour participer à la rénovation.

Vidéo : Brigitte Macron face au drame de Notre-Dame

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.