Guêpes : quelles sont les plus agressives en France ?
Les guêpes prolifèrent en été et peuvent souvent déranger le quotidien. Seulement, elles sont loin d'être inutiles pour la biodiversité. Découvrez les différents types de guêpes pour connaître celles qu'il vaudrait mieux éviter de tuer.

Particulièrement actives en été, les guêpes sont la terreur d’une partie de la population. En effet, l’apiphobie, la peur des guêpes, des abeilles ou des frelons, touche de nombreuses personnes en France.

Il faut dire que lors de la saison estivale, ces insectes sont particulièrement présents dans notre quotidien. A la plage, lors d’un pique-nique, d’un barbecue ou d’un simple repas en famille  sur la terrasse, il est très fréquent de devoir composer avec  des invités mystères, les guêpes.

Attirées par  les protéines et le sucre, elles viennent, en tant que pique-assiettes, pour profiter du repas qui s’étend sous leurs yeux. Viandes, fruits, salades… Elles apprécieront l’ensemble de votre festin si elle en a l’occasion.  

Les guêpes : un insecte utile pour la biodiversité

Malgré leur réputation  d’insectes agressifs, les  guêpes sont pourtant très utiles pour notre écosystème. Autant que les abeilles qui bénéficient à l’inverse d’une réputation plutôt positive.

En effet, tout comme leurs cousines, les guêpes sont des insectes pollinisateurs qui participent au développement de la biodiversité en butinant certaines fleurs pour  récupérer leur nectar.

De plus, elles sont de grandes amatrices de  mouches et permettent donc de réguler leur population.  Comme le rapporte Curieux !, Une colonie de guêpes peut consommer environ 4 000 mouches en un été.

Comme de nombreuses espèces, les guêpes sont divisées en plusieurs espèces qui possèdent des caractéristiques différentes ainsi qu’un niveau d'agressivité qui peut varier. Voici la liste des types de guêpes présents en Hexagone.

Les guêpes maçonnes

1/6
Les guêpes maçonnes

Ces guêpes généralement solitaires s’installent dans des murets ou dans des galeries creusées dans du bois. Elles ne sont pas particulièrement agressives et chassent surtout les chenilles ainsi que les larves de coléoptères.

Les guêpes communes

2/6
Les guêpes communes

Ce sont celles que l’on voit le plus souvent en France. Elles sont sociales et font partie de celles qui s’invitent généralement lors de nos repas. Elles vivent en essaim et sont plus agressives que les guêpes solitaires, même si elles n’attaquent jamais sans raison.  

Les guêpes germaniques

3/6
Les guêpes germaniques

Très difficiles à différencier des guêpes communes, elles sont globalement assez similaires au niveau du comportement et s’invitent elles aussi lors de nos barbecues.  

Voir la suite du diaporama

Les polistes

4/6
Les polistes

Reconnaissables à leurs pattes longues et jaunes visibles pendant le vol, ces guêpes sont elles aussi sociales. Pas plus agressives que les guêpes germaniques ou communes, elles n'hésitent cependant pas à attaquer si quelqu’un s’approche trop de leur nid.

Les frelons européens

5/6
Les frelons européens

Ces insectes bien connus et redoutés en France font également partie de la famille des guêpes. Contrairement aux croyances communes, ils se montrent peu agressifs, sauf par temps lourd ou proche du nid. Leur piqûre est en revanche particulièrement douloureuse.

Les frelons asiatiques

6/6
Les frelons asiatiques

Accidentellement introduits en France en 2004, ils sont classés comme espèces exotiques envahissantes et sont généralement chassés par les communes. Cependant, ils ne sont pas plus agressifs que leurs cousins européens.