Ce 27 juin, l'actrice Isabelle Adjani fête ses 64 ans. Après des années de succès au cinéma, la star semble avoir disparu peu à peu des écrans radars. Que vient-elle aujourd'hui ?
PASSION FILMS / FTV

Isabelle Adjani, la comédienne aux quatre César

Isabelle Adjani vient au monde le 27 juin 1955 à Paris. Elle est la fille d’un père français d’origine algérienne et d’une mère allemande d’origine bavaroise. La star passe une partie de son enfance dans un HLM à Gennevilliers avant de poursuivre ses études secondaires à Reims. C’est à l’âge de 14 ans qu’elle obtient un premier rôle dans un film pour enfants du nom de Le Petit Bougnat.

“Dès 11 ans, je lisais des grands textes et des ouvrages de psychanalyse, j'avais envie de pénétrer l'inconscient de l'écriture, d'en trouver les secrets ; pour cela je les disais, les jouais. Même si mes ambitions premières étaient plutôt de sauver le monde, de travailler dans l'humanitaire. Mais voilà que, en 1969, les assistants de Bernard Toublanc-Michel courent la banlieue pour un rôle dans Le Petit Bougnat. Mon professeur de français leur conseille de m'auditionner, mes parents donnent leur autorisation, je suis prise. Enfin, il se passait quelque chose dans ma vie, l'été même où on marchait sur la Lune”, a-t-elle confié au magazine Télérama en 2009.

Deux ans plus tard, elle joue aux côtés des jeunes acteurs Francis Huster, Jacques Weber et Muriel Catala dans le long-métrage Faustine et le bel été. Grâce à ses bonnes capacités linguistiques, elle parle couramment allemand, anglais et italien, elle obtient le rôle féminin principal dans le film germanique Nosferatu, fantôme de la nuit. Elle joue parfaitement dans la langue de Shakespeare dans les long-métrages Driver, Possession, Quartet ou encore Diabolique.

A partir des années 70, Isabelle Adjani entre à la Comédie-Française. Elle joue dans la pièce de théâtre La Maison de Bernarda Alba et L'École des femmes avant d’être remarquée par le réalisateur phare de la Nouvelle Vague François Truffaut. Ce dernier lui écrit une lettre pour lui offre un rôle dans son prochain film L’Histoire d’Adèle H. Grâce à son interprétation réussite, elle est nommée pour la première fois aux César ainsi qu’aux Oscars.

Le milieu des années 70 marque un tournant dans la carrière de la comédienne. Grâce à son jeu d'interprétation, elle remporte pas moins de quatre César pour les films Possession, La Reine Margot, L’été meurtrier et La Journée de la jupe.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.