Marianne James, la grande diva française par excellence, fête en ce 18 février ses 59 bougies. L'occasion pour Planet de revenir sur la carrière et les petits secrets de la chanteuse d'opéra. Anorexie, l'homme qui partage sa vie, son désir de ne pas avoir d'enfants… Vous saurez tout.
Prise de poids, maternité, couple... Les secrets de Marianne James© VALERY HACHE / AFPAFP

Marianne James en accord avec son poids

Elle est la chanteuse lyrique, la plus connue et la plus déjantée du PAF. Marianne James, de son vrai nom, Marianne Gandolfi, a fait les beaux jours de La Nouvelle Star sur M6 durant quatre saisons grâce à ses coups de gueule et son franc-parler. Amel Bent, Christophe Willem, Julien Doré... Autant de talents que celle qui officie aujourd’hui en tant que jurée dans La France à un incroyable talent sait dénicher et polir pour en faire ce qu’ils sont aujourd’hui.

Aux yeux des téléspectateurs, Marianne James a toujours été une femme ronde, assez volubile et volutueuse. La chanteuse ne nous en voudra certainement pas d’avoir écrit ces quelques lignes puisque ses "formes" et ses "rondeurs", comme le chantait Amel Bent, la diva les assume. En avril 2020, interrogée sur son poids par le magazine Marie France, Marianne James confiait être à l’aise avec ses kilos en trop. “J’ai 58 ans, je mesure 1m80 et pèse 130 kilos. Il faut vivre avec. Mais mes kilos me font chanter comme jamais.”

Un an plus tôt, cette fois-ci dans les colonnes de Télé-Loisirs, la chanteuse qui fête ses 59 ans aujourd’hui, laissait même entendre que perdre du poids n’était pas envisageable. "Ça fait 40 ans que je vis à Paris. Donc j'ai pris un kilo par an. Ce qui pour moi, vu la dévoreuse que je suis dans tous les sens du terme, c'est que dalle. Donc effectivement la faculté de médecine aimerait que je perde 40 kilos. Sincèrement, si je les perdais, je ne suis même pas sûre que vous me réinviteriez. On me le reprocherait."

Si Marianne James est aujourd’hui à l’aise dans ses "Nike Air ultra-confort" et en paix avec son corps, ça n’a pas toujours été le cas. En 2009, interrogée par Paris Match la chanteuse révélait avoir vécu un véritable calvaire avec la nourriture dans sa jeunesse jusqu’à souffrir d’anorexie. "Je pleure à chaque repas. L'infirmière, elle, ne se décourage pas et me force à mâcher des morceaux de viande qui me révulsent. Il arrive souvent que la fin du déjeuner corresponde au début du goûter, tellement ces moments douloureux s'éternisent", se souvenait-elle. Plus tard, Marianne James reprend finalement goût au plaisir de manger, au détriment de sa mère, qui n'était "pas tendre" avec "ses kilos", raconte-t-elle. Pourtant, dans les années 80, celle qui vient d’arrêter l’opéra est complexée par sa taille. "Je prends conscience de ma différence avec violence. Pour rentrer dans les normes, je maigris. Je pèse 70 kilos pour 1,80 mètre. Je me trouve grosse et je me laisse rattraper par l'image que me renvoient les autres. En 1981, j'en perds 10 de plus. Pendant deux ans, j'affiche une taille 36, mais je fais profil bas car cela ne me rend pas heureuse. Mais je ressemble aux autres filles, racontait-elle dans Paris Match avant de conclure. Et, hasard ou pas, les hommes, eux, se détournent de moi. En perdant du poids, j'ai l'impression de perdre ma substance et le vide sentimental s'installe pour la première fois. Moins appétissante, je ne provoque plus de désir. Alors, je regrossis lentement."

Marianne James assume donc aujourd’hui pleinement ses rondeurs après de longues années de lutte contre elle-même durant lesquelles elle aurait perdu au total « 140 kilos » selon ses calculs.

Des soldes de 30 % sur tout notre site pour l’achat de 2 articles ! Ne ratez pas l’occasion !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.