Inscrite aux Monuments historiques, la forteresse Queyras, située à Château-Ville-Vieille (Hautes-Alpes), est actuellement en vente sur Le Bon Coin pour la modique somme de… 2 800 000 euros.

À vendre : "Château forteresse Delphinal du XIIIe siècle, fortifié par Vauban. Emblème régional, à proximité de la frontière italienne dans les Hautes-Alpes". Tel est l’intitulé de l’annonce mise en ligne le 10 mai dernier et repérée par le Dauphiné Libérée sur Le Bon Coin, pour la vente de Fort Queyras. Mise à prix ? 2 800 000 euros. Une vente qui en a surpris plus d’un à Château-Ville-Vieille, y compris le propriétaire du Fort, Roland Marty, qui a confié ne pas savoir "qu’il se trouvait sur ce site Internet". Et pour cause : c'est l'agence immobilière en charge de la vente qui a pris l'initiative de publier une annonce.

Publicité

À lire aussi - Elle retrouve son ordinateur sur Le Bon Coin et piège le vendeur

Publicité

Cela fait près d’un an que le château médiéval de 2 000 m², classé monument historique depuis 1948, est en vente. "Les coups de téléphones sont très, très rares", explique un professionnel dont l’agence immobilière a publié l’annonce, avant d’ajouter : "On se sert du net pour essayer de vendre. Une vente comme celle-ci est une exception".

"Un Fort comme celui-ci n'a pas sa place sur un tel site"

Un argument que partage Roland Marty, très attaché à ce symbole du patrimoine queyrassin, et qui admet le vendre "à contre coeur". Mais, le propriétaire de soixante-dix ans ne comprend pas pourquoi son bien se retrouve en vente sur le site de petites annonces : "Tout le monde sait que nous voulons nous en séparer. Mais, un Fort comme celui-ci, n’a pas sa place sur un tel site où on peut acheter des vélos, de tout en fait. C’est même ridicule de voir cela sur Internet. C’est comme si vous vouliez vous offrir une Rolls et que vous vous rendiez dans le petit garage du coin", a-t-il déclaré.

Pour l’heure, la mise en ligne de l’annonce ne semble pas avoir attiré énormément d’acheteurs potentiels. Mais sa médiatisation pourrait rapidement faire son effet. Roland Marty a par ailleurs annoncé que deux personnes semblaient intéressées par l’offre, ajoutant qu’il s’agissait "de deux personnes françaises".

À lire aussi - Escroquerie : attention aux arnaques sur le site Le Bon Coin

Vidéo sur le même thème - Le Bon Coin veut créer Le Bon Coup